KEAKR, l’appli musicale pour les producteurs et les fans créée par un Lillois

Dans Geek, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Avant de vous embêter à essayer de prononcer le nom de l’appli, ça se prononce “kikeur”. C’est gratos, et ça permet de se faire connaitre auprès des passionné·e·s de musique. L’idée est venue d’un Lillois, et aujourd’hui elle se développe même aux Etats-Unis.

C’était au départ un petit projet de Hicham Kochman, un Lillois qui avait déjà une carrière de beatmaker et de rappeur. En 2017, il sort KEAKR, pour aider les gens à entrer dans le monde de la musique ou développer leur carrière grâce à leur téléphone: “Le problème quand on est un jeune artiste en développement, c’est que c’est compliqué de se faire connaitre quand on n’a pas la tune“, explique Claire, la responsable marketing.

De base, sur l’appli, il y avait plein de créateurs, interprètes, compositeurs… Maintenant, il y a aussi plein de fans de musique qui viennent suivre et découvrir leurs artistes préférés“, continue Claire. En gros, si vous décidez d’installer l’appli sur votre smartphone, voyez ça comme une sorte de réseau social. Il y a un fil d’actu avec des vidéos, et il est bien sûr possible de s’abonner à celles et ceux qu’on préfère. Et on peut même s’envoyer des messages entre utilisateur·rice·s.

Pour son utilisation, c’est très simple : On prend son tél, on télécharge l’appli et on peut l’utiliser sans y mettre le moindre centime. “Il n’y a aucune obligation d’achat. Il y a même de nombreux sons qui sont mis à dispo gratuitement“. Evidemment, certaines instrus doivent être payées si vous voulez les utiliser dans vos productions, grâce à une marketplace présente sur l’application.

On peut aussi utiliser toutes les fonctionnalités de KEAKR sans avoir d’expérience dans le domaine“. Trois choix sont proposés lors de la création de son contenu : prod audio, vidéo et clip. Comprenez par là : pouvoir faire une instru, balancer sa vidéo de soi avec un son sur l’appli ou partager des clips musicaux déjà créés en amont.

Une sacrée communauté

Le point cool, très cool de KEAKR c’est vraiment sa communauté. Déjà, il est possible d’organiser un live à tout moment pour montrer son talent à tout le monde. Si c’est apprécié, un·e viewer pourra envoyer de l’argent afin d’aider au développement de sa carrière. “Les artistes et les fans sont vraiment interdépendants sur l’application“, détaille la responsable marketing.

Et si vous aviez un doute concernant la succès de KEAKR, sachez que des talents sont déjà en train d’émerger. On peut prendre l’exemple de la chanteuse Cheeky Doll, qui vient du Nord et dont le premier son est sorti en avril après avoir été repérée par des gros poissons comme le créateur de l’app’.

Pour le reste, de gros événements sont aussi organisés de temps en temps. Le dernier avait rassemblé des rappeurs comme SCH ou MAES, pour vous faire une idée de la popularité de KEAKR.

Pour télécharger l’app, ça se fait ici pour Androïd et pour IOS. Sinon, on peut s’informer sur le site internet, Facebook et Insta, comme d’hab.