Un festival du livre va se tenir au Bazaar Saint-So en septembre

Dans Culturons-nous, Festival, Lille
Scroll par là

C’est une première à Lille : des libraires du coin qui font partie de l’asso Libr’Aire organisent les 11 et 12 septembre prochains le Festival des livres d’en haut. Un événement littéraire avec une première édition autour de la bande dessinée, de la littérature jeunesse et de l’illustration. Si le test est concluant, on pourrait voir ce festival prendre de l’ampleur.

A Lille, il n’est pas rare de s’asseoir à côté de quelqu’un qui lit dans le métro, de voir une personne faire bronzette à la Citadelle un bouquin à la main ou encore de voir des gens dégainer leur liseuse en terrasse (#soon) en attendant leurs potes. Les Lillois·es aiment lire, c’est sûr et il y a d’ailleurs pas mal de librairies dans les quartiers pour le prouver.

Sauf que Lille n’a pas de festival littéraire. Et pour Frédéric Beauvisage, libraire à Arras, “c’est une grande bizarrerie“. Bizarrerie qui va heureusement prendre fin dès septembre : l’Arrageois est également le président de l’association Libr’Aire qui regroupe les librairies indépendantes du Nord-Pas-de-Calais. Et avec sept libraires lillois·es, l’asso lance une première édition du Festival des livres d’en haut.Plus qu’une première édition, c’est un test en réalité, précise Frédéric. On veut voir si le concept prend et si c’est le cas, on lancera une première vraie édition avec, là, plus de librairies et plus de genres littéraires.”

Sept librairies lilloises

Car les 11 et 12 septembre prochains, ce sont la BD, la littérature jeunesse et l’illustration qui seront les stars dans le grand hall de 1000m² du Bazaar Saint-So avec :

  • Le Bateau Livre et La Lison s’occuperont du pôle jeunesse
  • Manga No Yume et Manga Dokaze pour le pôle manga
  • AstroCity Comic Shop pour les comics
  • Bd + café pour la bande dessinée
  • Les Quatre Chemins pour l’illustration et l’image

Des maisons d’édition seront aussi présentes comme Actes Sud ou encore l’Ecole des loisirs.Et on a déjà des touches avec d’autres comme Ankama, Ki-Oon, Sarbacane ou encore les éditions de la Gouttière“, ajoute le président de Libr’aire. Il y aura également des auteur·e·s et de grands noms de la BD et de l’illustration. Pour l’instant les têtes d’affiche ne sont pas encore connues mais vont être dévoilées incessamment sous peu.

Pareil pour ce qui est de la programmation des animations qui ponctueront les deux jours de festival. “On bosse dessus depuis un bon mois et on imagine déjà des lectures, des rencontres et des expos.” Ce qui est sûr, c’est que l’asso organisatrice prévoit le coup en cas de retour en force de l’épidémie : en plus des 1000m² du hall, le festival pourra s’étendre sur 3000m² en extérieur, au cas où les jauges seraient revues à la baisse.

Dès qu’on en sait plus sur la prog’, les prix et les têtes d’affiche, on revient vous parler du Festival.