Dans son dernier clip, Apollo Drama fait de Lille son terrain de jeu

Dans Lille, Music in my ears
Scroll par là

On vous prévient tout de suite, on ne va pas ranger Apollo Drama dans une case. Il n’est pas que chanteur, ni que danseur, ni seulement un homme qui porte barbe et talons hauts. Il est tout ça et bien plus à la fois. Dans son dernier clip, sobrement intitulé “Sexy”, le Lillois invite à aimer être soi-même.

Quand il marche dans les rues du Vieux-Lille, direction les marches de la Treille où le rendez-vous est fixé, sa grande silhouette semble fendre l’air avec délicatesse. La démarche d’un danseur. Bomber noir, débardeur noir, legging noir, baskets noires. Même sous ses yeux bleus, un fin trait de noir. Et malgré tout ça, dégage de lui une solaire énergie. Apollo a la voix douce et heureuse. Il parle avec passion du tournage qui l’a poussé, il y a quelques semaines, à sortir en plein jour dans les rues de Lille en talons hauts (très hauts).

Il faut se confronter à la rue, à l’espace public, assure-t-il. C’est toujours compliqué : comment on fait quand on a envie de porter des talons ? Est-ce qu’on le fait ? Est-ce qu’on renonce ?” Pour les besoins du clip de Sexy, la question ne s’est pas posée. Construit comme une déambulation qui le fait aller du boulevard de la Liberté jusqu’à l’intérieur de la cathédrale de la Treille, le film est une ode à la positive différence, au courage et à l’audace.

Ça fait trois ans que je fais de la musique à temps plein. J’ai toujours été dans le milieu artistique. Je danse, je chante depuis gamin. J’ai fait beaucoup de théâtre. J’ai toujours su que je ferais ça.” Aujourd’hui, Apollo a 29 ans, une grande passion pour la musique pop et une grosse envie de partager ce qui bout en lui. “Le premier élément de mon métier, c’est la scène.

“Va au cabaret”

Quand il a commencé, raconte-il, ses passages devant une audience étaient construits comme des performances. Aujourd’hui, il parle de concerts. Il veut chanter. “Au début, les gens ne savaient pas dans quelle case me mettre. Comme j’avais des talons, ils me disaient : ‘Va au cabaret !’ Mais ce n’est pas parce qu’on porte des talons qu’on doit se produire dans un cabaret. Je veux faire de la pop.

Il est bien parti pour : il sortira d’ici la fin de l’année un EP six titres. Et il va rejoindre la prochaine promo du dispositif nordiste Tour de Chauffe, qui vise à mettre sur le devant de la scène des artistes de la région qui méritent d’être plus largement connu·e·s. “Je vais avoir une résidence en septembre, c’est vraiment chouette.” Puis, si un label croise sa route, un album en 2022. Mais surtout, dès que possible, Apollo Drama retrouvera la scène, qu’il a quittée il y a un an. “J’espère cet été. Mais je ne suis pas prêt, plaisante-il. Il faut que je bosse ça.

En attendant de voir Apollo se produire sur scène, vous pouvez le suivre sur Insta.