Le Cartel installe son bar-resto à l’ambiance sud-américaine place Louise-de-Bettignies

Dans Lille, Night Night
Scroll par là

Après avoir créé la Garderie, le bar afterschool de Vauban, Gilles et Edward changent de quartier pour ouvrir un nouveau bar-resto : le Cartel. L’ambiance sud-américaine y battra son plein dans la déco, il y aura une offre food en partenariat avec des enseignes locales et, surtout, un double bar et une verrière qui s’ouvre avec mezzanine.

Pour les ceux et celles qui ont leurs habitudes place Louise-de-Bettignies, le nouveau lieu dont on vous parle prend la place la pizzeria Chez Giuseppe. Il n’y aura plus de pizza au menu mais les deux nouveaux gérants que sont Gilles et Edward ont gardé le charme de l’endroit. Mieux : ils ont tout repimpé pour donner une ambiance qui flaire bon l’Amérique du Sud grâce à des couleurs chaudes, des murs recouverts de volets colorés et une foule de plantes vertes suspendues juste en dessous de leur verrière (qui s’ouvre) avec des suspensions en rotin.

Le combo verrière – mezzanine de chez @Cartel

Les deux anciens de la Garderie sont impatients de faire découvrir leur nouveau spot, plus grand que leur ancien local. “On a 250 m² exploitables ici, détaille Gilles. Sans les mesures sanitaires, on peut monter à 150 places assises.” Et à vous de choisir le meilleur endroit pour déguster vos bières ou cocktails :

  • la première salle avec double bar, l’un donnant sur une grande table en bois conviviale, l’autre donnant sur les miroirs et une belle série de petites tables avec une grande banquette.
  • l’alcôve où des boules à facettes donnent un petit côté VIP
  • la salle sous verrière pour vraiment se déconnecter du côté rue
  • la mezzanine où, là, c’est le summum du dépaysement

Mezzé, canard ou milho frito ?

Ce qui change aussi par rapport à la Garderie, c’est que le Cartel dispose d’une cuisine que les deux gérants ont finalement gardé pour lancer un concept food pour le moins original : “On n’est pas restaurateurs mais ça aurait été dommage de ne pas exploiter ce qui était déjà là, explique Gilles. Du coup, on propose, non pas notre cuisine, mais celle des autres.” A savoir celle de trois restos qu’on connaît plus que bien chez nous :

Ils vont nous concocter des plats et on aura plus qu’à finir de les préparer dans les cuisines du Cartel“, conclut Edward. Cette idée, c’est Adrien, le boss du Galettoire qui leur a filé et ils espèrent d’ailleurs avoir de nouveaux partenaires food du coin à l’avenir à rajouter sur la carte.

Gilles et Edward

Manger, boire et danser

Pour accompagner le repas, vous aurez bien entendu de quoi vous rafraichir le gosier puisqu’on est quand même avant tout dans un bar. “On aura 8 tirages de bières à chacun des bars, détaille Gilles. Avec pas mal de bières locales, comme celles de Brique House mais aussi la classique Jupi.” Pour la carte des cocktails, on part sur du simple et de l’efficace mais attendez-vous aussi à des petits twists atypiques comme le moscow mule version tequila.

On ne vous quitte pas là car le Cartel compte bien inclure la danse digestive au programme. Les deux gérants, qui ont ce projet depuis quatre ans en tête, veulent avant tout une ambiance festive. Alors une fois le temps de l’apéro et du repas passé, on pousse les tables et on danse comme on sait si bien le faire en Amérique du Sud lors des longues soirées.

Normalement, on vous annonce la date d’ouverture des nouveaux lieux qu’on visite en avant-première. Sauf que là, il y en a deux en lice : le 19 mai si leur demande de terrasse est acceptée, le 9 juin si ça tarde trop.

En revanche, on sait où on pourra aller fêter cette ouverture : au 36 Place Louise-de-Bettignies. N’hésitez pas à les suivre sur leur compte Insta pour ne pas rater leur actu. Le Cartel sera ouvert du mardi au dimanche dès son ouverture.