Plein de guinguettes vont arriver dans la métropole lilloise cet été

Dans Chill, Lille

Maquette @City O

Scroll par là

Entre le mauvais temps et la fermeture des lieux sympas, c’est pas qu’on commence à s’ennuyer mais un peu quand même. Heureusement, dès juin, des guinguettes éphémères vont ouvrir dans le coin et on pourra profiter de bars, d’activités et de bonne bouffe au bord de la Deûle, ou même carrément lors d’une petite croisière.

L’Amusette à Wambrechies

Voici le projet de deux associé·e·s, Julie et Stéphane qui ont décidé de mettre un peu d’ambiance cet été. A deux pas de la ferme Saint-Chrysole, il y a un terrain vacant depuis 2019 mais qui ne va plus l’être très longtemps : “On avait ce projet en tête depuis quelques temps. Si tout se passe bien, l’Amusette devrait arriver le 12 juin“, annonce Julie. Et ce sera pour une durée de trois mois, pas plus, pas moins. Si la date du 12 juin est confirmée, la fermeture se fera en toute logique le 12 septembre.

Et comme tout été qui se respecte, ce sera le lieu idéal pour se la jouer pépouze. Une ambiance familiale garantie par les gérant·e·s, une grande tente prévue en cas de pluie ou forte chaleur, un terrain pétanque/molky et même une aire de jeu pour les bambins. “L’objectif, c’est que l’ambiance soit toujours différente pour y revenir sans impression de déjà vu. Pour ça, on compte faire des thématiques comme la semaine de la bière par exemple“.

Evidemment, les estomacs ne seront pas en reste non plus. Déjà, sachez que la guinguette aura une licence IV pour juste venir y boire un godet. Sinon, il y aura un food-truck permanent rempli de planches apéros, de fromages, viandes avec aussi des bières locales. Consommer sera payant, mais l’accès à l’Amusette, lui, sera gratos.

Quand il sera possible d’en profiter, ce sera au 1 015, rue de Quesnoy à Wambrechies. Ce sera ouvert du mardi au dimanche de 11 heures à 22h30 environ même si les horaires sont susceptibles de changer selon l’affluence. Pour finir, voici leur page Facebook.

Une guinguette à La Madeleine

Il y a un vrai terrain d’activités en train de se former sur les berges de la Deûle, et c’est grâce à City O. En gros, le projet est de réhabiliter au maximum les quais de la Deûle pour créer plein de chouettes trucs comme des cinémas en plein air, des taxis-bateaux ou encore, des guinguettes. Du coup, le gérant Claude Thomas compte bien en faire plusieurs cette année.

Il y en a une qui va débarquer à La Madeleine dès le 3 juin. Là aussi, on n’oublie pas le côté festif avec tout plein de jeux comme “des chants, des clubs de country, des jeux d’époque et même certains week-ends où il y aura des brunchs préparés par des chefs étoilés“, selon Claude. Seul bémol, il faudra faire très attention au bruit, l’ancienne guinguette de La Madeleine ayant laissé un souvenir quelque peu amer aux riverain·e·s en 2019.

Comme pour Wambrechies, ce sera pour une durée de trois mois environ avec une fermeture prévue le 12 septembre. L’entrée est toujours gratos, seules les consos nécessiteront de mettre la main au portefeuille.

La guinguette sera ouverture du jeudi au dimanche, de 10 heures à 22 heures. Elle sera située rue du Quai, à La Madelaine. Pour plus d’infos, il y a la page Facebook de City O.

Une autre à Roubaix

Nouvelle alerte guinguette à Roubaix, qui sera également à l’initiative de City O. Elle devrait voir le jour le 15 juin et va apporter son lot d’originalité : “Il y aura une grosse diversité au niveau des langues, on va parler français, anglais et espagnol. Même les plats proviendront de plusieurs pays“, rajoute Claude Thomas.

Là, il y aura vraiment des événements inédits. Imaginez un carrosse digne des meilleurs Disney, qui va se pointer en pleine guinguette : “C’est pour faire une référence à la reine d’Angleterre qui est venue à Roubaix“. On pourra également profiter du festival Pile au rendez-vous de la Condition Publique, du 2 au 11 juillet, qui s’inscrit dans la cadre d’Africa2020.

Il y aura du bon manger et du bon boire de tous les jours du 15 juin au 10 octobre. Ce sera quai de Wattrelos, à Roubaix.

Une guinguette version croisière

Vous connaissez peut-être déjà Laléa, du nom du bateau à Wambrechies pour se faire des road-trips sur la Deûle. Cette fois, vous allez pouvoir le découvrir version bar et resto grâce à un projet de City O : “Le bateau pourra accueillir une centaine de personnes à son bord, pour des balades d’environ une heure le midi et un peu plus long le soir“, précise Claude.

Une fois sur le flots, on pourra profiter d’une ambiance identique à celle d’une guinguette. Elle va pointer le bout de son mât le 1er juillet, et repartir à la mi septembre. Ce sera un vrai resto sur roues coque, mais aussi l’occasion idéale de siroter juste un verre grâce à la licence IV du bateau. Cette fois, l’entrée sera payante, mais le prix devrait être abordable et tourner entre 3 et 5 euros environ.

Dès le 1er juillet, embarquement immédiat sur le quai de Wambrechies.

A Marquette, la guinguette déménage

Pour avoir plus de stationnements et être un peu plus éloignée des habitations, la Guinguette de Marquette déménage cet été derrière les Grands-Moulins, rue de l’Usine, selon les voisins de La Voix du Nord. L’esprit sera toujours chill et familial avec du terrain de pétanque et des jeux anciens. Celle ci devrait ouvrir le 25 juin avec son lot de joyeusetés gustatives comme du hamburgers, des salades ou encore du barbecue.

Côté musique, La Voix du Nord annonce de l’accordéon mais aussi du rock, du jazz et quelques DJ sets. Pour aller s’y poser, on pourra y aller en tuture et se garer sur le nouvel immense parking de 150 places (surveillé et payant, 2€ la journée) ou débarquer avec son vélo qu’on pourra aussi poser de manière sécurisée.

Tout ça doit démarrer rue de l’Usine le 25 juin prochain. La Guinguette de Marquette a aussi une page Facebook pour suivre son actu.

Une aussi à Lambersart ?

Pour l’instant, on sait juste que la mairie de Lambersart a lancé un appel d’offre pour qu’une guinguette s’installe à Lambersart-Plage cet été. L’appel est clôturé et on devrait vite en savoir plus… On vous tiendra au jus bien évidemment.