Le Summer Space Festival vient mettre Saint-So en orbite ce dimanche

Dans Culturons-nous, Festival, Lille

@Montage photo Summer Space Festival

Scroll par là

Que le ciel soit sans nuage ou pas, il y a moyen de vous mettre plein d’étoiles dans les yeux ce dimanche à Saint-So. Un festival spatial gratuit d’un nouveau genre s’y tient pour la première fois, et il y aura de quoi apprendre mais surtout répondre à toutes vos questions que vous vous posez. Il y aura même des astronautes pour ça.

A l’organisation, on retrouve une vingtaine de jeunes de Lille passionné·e·s par l’exploration spatiale, de ses mystères et de ce qu’elle engendre comme innovation sur Terre. Ce sont des étudiant·es ou des ancien·e·s d’écoles d’ingénieurs du coin (Centrale Lille, Elisa Aerospace, Junia ISEN…) qui ont à cœur de partager leur passion mais aussi de susciter des vocations et simplement de faire rêver.

Ils se sont tous et toutes réuni·e·s au sein de l’Antenne Jeunes Hauts-de-France 3AF (l’Association Aéronautique et Astronautique de France) pour créer la première édition du Summer Space Festival. “Ça fait 8 mois qu’on travaille sur cet event qui s’adresse vraiment à tout le monde : du simple curieux à l’inconditionnel de l’actu spatiale. Il y aura des conférences, des animations et même moyen de réseauter si le spatial est un secteur qui vous attire“, explique Julien, l’un des étudiants.

Gratin spatial

Le parrain de cette édition n’est nul autre que Jean-Jacques Dordain, un Lillois mais surtout l’ex-directeur général de l’Agence Spatiale Européenne de 2003 à 2015, rien que ça. A la présentation, vous aurez la crème de la vulgarisation spatiale avec Florence Porcel et Quentin Leicht.

On n’a pas de live avec Thomas Pesquet mais on aura son recruteur Michel Tognini, lui aussi astronaute, et Claudie Haigneré en ligne pour une conférence l’aprem“, détaille Julien. Claudie Haigneré ? Oh c’est juste la première astronaute femme française et européenne à être allée dans l’espace.

Pour retrouver la liste de tous et toutes leurs intervenant·e·s, il suffit de vous rendre juste ici. Il y a aussi toute la prog’ de la journée sur les deux scène prévues (une française et une autre en anglais). Pas besoin de s’inscrire (la jauge est quand même limitée à 400 personnes) ou de sortir le porte-monnaie ce dimanche : vous pouvez passer gratuitement à Saint-So quand vous voulez dès 9 heures et pendant tout le reste de la journée.

On vous quitte avec le site internet du festival et son event Facebook.