Des courses livrées en 10 minutes : Gorillas et sa flotte de vélos ont débarqué à Lille

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Pourquoi perdre son temps dans un supermarché quand on peut faire ses courses depuis son canapé et être livré dix minutes plus tard ? C’est le créneau de Gorillas, qui a fait ses premières livraisons cette semaine à Lille : livrer des courses en dix minutes, montre en main.

La pandémie mondiale, ça fait réfléchir. Et les créateurs allemands de Gorillas, pendant leur premier confinement l’année dernière, se sont dit qu’il fallait s’adapter aux nouveaux besoins des citadin·e·s. Aujourd’hui, on se fait tout livrer, surtout depuis la généralisation du télétravail. “Les gens ne se disent plus qu’ils doivent faire leurs courses une ou deux ou trois fois par semaine. Ils veulent faire leurs courses quand ils ont besoin de faire leurs courses“, décrit un représentant du pendant français de Gorillas.

Le fonctionnement de Gorillas va dans ce sens : les Lillois·e·s ont le choix parmi 2000 références, un peu moins qu’un supermarché de centre-ville. Mais “on a 70 % de produits de grande distribution, et 30 % de produits sourcés localement“, assure ce même représentant. Le·la client·e fait donc -littéralement- son marché sur l’application, paie en ligne, et reprend sa vie. Dix minutes plus tard, un·e livreur·se sonne à sa porte avec sa commande. Chaud ? Oui, mais pas infaisable, assure Gorillas.

Il faut se donner les moyens de réussir : on livre dans un rayon qui ne va pas plus loin que 1,5 ou 2 km autour du store. Il faut compter trois minutes pour préparer la commande, et sept minutes pour la livraison.” Point fort du service : la livraison peut s’effectuer entre 7 heures du mat’ et minuit.

Fives, Hellemmes et Lomme un jour, inch’allah

A Lille, le store Gorillas est quasiment au bout de la rue Pierre-Mauroy, à deux pas de l’Opéra. “C’est une place centrale, qui nous permet de couvrir un excellent périmètre.” Fivois·e·s, Hellemmois·e·s Lommois·e·s, il faudra attendre que Gorillas trouve un local dans votre coin : les livreur·euse·s n’iront pas jusqu’à vous. “On verra comment Lille accueille Gorillas, mais oui, l’idée sera d’ouvrir d’autres stores dans la métropole.

Sinon, pour ceux que l’économie de la livraison à vélo rebute, sachez que ceux qui pédaleront à vous sont en CDI, salariés par Gorillas, et ne sont donc pas payés à la commande. “Le prix de la livraison est à 1,80 euro, que vous commandiez une canette de soda ou un plein pour la semaine. Et si vous faites une très grosse commande, on déploiera autant de livreur·euse·s que nécessaire, et ça vous coûtera toujours 1,80 euros.

Pour vous rencarder ou télécharger l’appli, rendez-vous sur son site internet.