A Vauban, La Petite a ouvert une nouvelle page du quartier

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Le mois dernier, La Petite a posé ses valises au 61, rue Colbert. C’est l’été et votre liste de livres est toujours aussi vide. Pas de souci, Jean-François Planche, gérant de la Petite vous aidera à garnir votre panier de bouquins.

Au fond de la librairie, posé sur une commode, un bonsaï trône fièrement au milieu des livres. “C’est un cadeau des voisins” explique Jean-François Planche, le nouveau libraire du coin. “C”est pour me remercier ‘d’apporter le livre et la culture dans le quartier‘ “. Un présent de bienvenue et un message de bienveillance qui témoignent de l’impatience des riverains, heureux de compter sur un nouveau commerce entièrement dédié à la littérature et aux belles-lettres.

Comme à la maison

Normalement prévu pour octobre 2020, La Petite a finalement accueilli ses premiers clients le 10 juin. “Tout a été chamboulé par le virus” reconnait l’ancien éditeur. Mais au final, ça me convient très bien. J’ai le temps pour me préparer au mieux pour la rentrée littéraire.” L’arrivée des beaux jours et de la période estivale n’ont pas freiné la fréquentation de La Petite. Un mois après son ouverture, la librairie et son gérant comptent déjà sur un solide réseau d’habitués. Ce sont “principalement des riverains et des habitants du quartier” qui viennent profiter du cadre très cosy de l’endroit et des conseils avisés de Jean-François.

La bouquinerie installée rue Colbert propose environ 1 500 références, un panel de choix modeste mais qui s’adresse à tous les goûts : thriller, bande dessinée, roman policier, fiction, littérature… A l’image du nom de l’enseigne, La Petite, on ne recherche pas l’exhaustivité mais davantage une collection composée d’ouvrages distincts, singuliers et les dernières tendances littéraires.

Dans le coin “bibliothèque idéale“, Jean-François expose des ouvrages incontournables, des classiques et des contemporains. De plus, soucieux ne pas influencer le choix des lecteurs·trices, le libraire propose certains ouvrages dans les deux formats (poche et broché). Le présentoir à coups de cœur, renouvelé chaque mois, est un choix plus personnel du libraire. C’est l’occasion idéale pour découvrir une sélections d’ouvrage inédits à glisser dans vos valises avant le départ en vacances.

Des idées plein la tête

Le nouveau libraire de Vauban souhaite également instaurer un rendez-vous littéraire qui devrait se tenir à deux pas de là, au 79 de la rue Colbert dans le bar-marchand de disques d’occase, Le Caf&diskaire. “Ce sera avant tout un théâtre d’échanges et de réflexion sur les influences littéraires et les œuvres qui ont marqués les auteur·trice·s” précise-t-il. Première invitée prévue de ces rencontres : Marie Desplechin, la lauréate 2005 du prix Médicis essai pour La Vie Sauve viendra défendre la liste de ses dix ouvrages incontournables.

Un intérieur aux petits oignons

Pour les curieux·euses, vous pouvez retrouver dès à présent la sélection de la native de Roubaix sur les étals de La Petite librairie. Pour le moment, aucune information n’a été communiquée quant à la date prévue pour cette entrevue but stay alert, l’info devrait sortir sur les réseaux dans le courant de l’été.

Pour les lecteurs·rices impatients·tes à la recherche de conseils littéraires, n’hésitez pas à suivre La Petite sur son compte Facebook. La librairie est ouverte du mardi au samedi de 10 heures à 19 heures mais restera fermée la première quinzaine d’août.