Au pied du beffroi, un nouveau jardin va être construit à la place du parking de la mairie

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

C’est un espace qui n’est pas spécialement joli ni très utilisé. Et comme les coins de verdure sont particulièrement recherchés par les Lillois et les Lilloises, la ville a décidé d’en faire un jardin.

On vous en parlait la semaine dernière : le centre-ville, artère après place, est en train de se refaire une beauté. Rue de Paris Pierre-Mauroy, les travaux vont bon train : la partie la plus proche de l’Opéra est terminée depuis belle lurette, et petit à petit, les travaux remontent vers la porte de Paris. En 2024, le chantier devrait être terminé. La rue sera embellie avec des trottoirs plus larges, de la verdure et, si tout va bien, un joli jardin devrait remplacer le disgracieux parking de la mairie.

Si vous ne voyez pas de quoi on parle, il s’agit du parking pavé devant la mairie et son beffroi, celui qui jouxte le rond-point de la porte de Paris. “On va en faire un parc“, annonce Jacques Richir, l’adjoint au maire en charge des travaux. “Enfin, pas un parc, se reprend-il. On va plutôt appeler ça un jardin. Il y aura des arbres, de la pelouse, et ce ne sera pas fermé.” Un endroit où il fera bon marcher ou s’arrêter. “Ce sera un très bel espace“, promet-il.

JardinS ?

Si vous habitez dans le coin, vous savez qu’il y a déjà plusieurs espaces verts qui longent la mairie. Il y a le parc à jeux qui donne du côté du boulevard Kennedy, mais également le joli square de la rue du Réduit. Avec le futur coin vert, l’élu aimerait parler de “Jardins de l’hôtel de ville“.

Dans la longue liste de chantiers prévus d’ici la fin du mandat, le(s) jardin(s) de l’hôtel de ville est une bonne nouvelle. “Les études sont encore en cours, précise Jacques Richir. On va organiser une concertation avec les riverains en 2022.” Les habitants et habitantes du quartier pourront donner leurs idées, leurs réserves, leurs envies. “C’est vraiment dans l’idée de poursuivre la métamorphose paysagère de la ville, commente l’adjoint. Il faut donner une place plus importante aux vélos et aux piétons.