Le resto Rozó est contraint de reporter son ouverture à Marcq

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Après quatre ans rue de la Monnaie, les patrons de Rozó ont quitté Lille au printemps pour aller s’installer à Marcq-en-Baroeul, dans l’ancienne imprimerie Bailly du quartier du Bourg. Mais un recours lancé par des riverains retarde les travaux et donc l’ouverture prévue initialement cet automne.

Quand on achète une ancienne imprimerie pour la transformer en resto gastronomique, il y a forcément pas mal de travaux à prévoir. Camille Pailleau et Diego Delbecq, les gérants du Rozó, en avaient bien conscience. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’ils avaient précisé dès l’annonce de leur départ du Vieux-Lille qu’ils n’ouvriraient pas leur nouvelle adresse avant l’automne 2021.

Sauf qu’ils avaient prévu les travaux mais pas les recours aux travaux. D’après les collègues de la Voix du Nord, “une poignée de riverains” n’est pas forcément ravie d’accueillir le resto étoilé à côté. Le quotidien évoque des inquiétudes sur le stationnement et la circulation des voitures dans le secteur. Certains regretteraient aussi que le projet de ludothèque, lui aussi à l’étude pour ce bâtiment, n’ait pas été retenu.

Recours aux travaux

Même si le maire de Marcq avait répondu dès l’annonce de l’arrivée de Rozó que c’était une chance pour la ville, l’asso de riverains a quand même déposé un recours lorsque Camille et Diego ont déposé une demande pour leurs travaux. Ces derniers sont donc retardés par ce recours et pas moyen d’ouvrir le resto avant 2022.

Outre le manque à gagner, en ne rouvrant pas en 2021, le Rozó va aussi devoir dire aurevoir à leur étoile Michelin… pour le moment. “L’étoile n’est pas perdue mais nous n’avons seulement plus d’adresse où être visités, expliquent les gérants sur Insta. Le Guide devant être clôturé à la fin novembre, pour l’édition suivante à paraitre en janvier, nous ne figurerons donc pas pour l’édition 2022.

D’après la Voix, les deux gérants restent ultra optimistes et veulent se concentrer sur les futurs travaux plutôt que sur une quelconque polémique.

Ils vont transformer cet ancien bâtiment de 350m² et l’embellir pour accueillir une quarantaine de couverts au total. Et on espère que ce sera le plus tôt possible.