A Douai, l’Urban Boat et Eniarof préparent une fête foraine alternative et réinventée

Dans Culturons-nous, Geek, Lille

@Eniarof

Scroll par là

Amarré du côté du parc Vernier pour son Escale Douaisienne, l’Urban Boat va bientôt migrer du côté du port fluvial pour un ultime évènement : le Douainiarof. Une fête foraine 2.0 gratuite organisée par le collectif d’artistes Eniarof le week-end du 21 et 22 août. Un bon moyen de décompresser avant l’enfer de la rentrée.

Décidemment c’est du côté de Douai qu’il faut trainer cet été. Après deux semaines de festivités dans le cadre de l’Urban Boat Tour, la péniche culturelle itinérante prépare encore un gros event : le Douainiarof, une kermesse pas totalement comme les autres. A l’origine de ce projet, on retrouve Eniarof, un collectif d’artistes créé en 2005. qui veut réinventer l’évènement.

Une fête foraine revisitée

Eniarof, c’est quoi ? Tout d’abord c’est l’anagramme de “foraine” et vous l’aurez compris la fête foraine, c’est un peu ce qui obnubile Antoine Fourneau et Eric Stanley, les deux fondateurs du collectif. À l’époque, les deux compères réalisaient avec tristesse que les fêtes foraines étaient devenues des évènements tristes, sans saveur, des copies ratées de parcs d’attraction.

Ils lancent alors un projet artistique expérimental dans le but de se réapproprier le concept. Un exemple ? “Les artistes détournent l’univers des jeux vidéos en proposant au public un gameplay immersif“, explique Alexia Balandjian, chargée de production de l’Urban Boat. C’est jouer à Snake en faisant du pipo ou à Mario en courant sur un tapis roulant, le tout en esquivant les obstacles.

Depuis sa première édition à Aix-en-Provence, Eniarof a parcouru l’Hexagone et la planète, de Pékin à Wazemmes, avec cet objectif de proposer des installations à la fois ludiques et artistiques et toutes “avec cette idée de low-tech impact”. Cette année, c’est donc du côté de Douai que ça se passe avec l’équipage de l’Urban Boat.

Pour cette 28ème édition, les artistes un peu (beaucoup) déjanté·e·s du collectif préparent “des attractions en lien avec l’eau et l’univers fluvial“, explique Alexia. N’oubliez pas votre maillot de bain dans votre sacoche, ils prévoient une bataille navale géante à coup de pistolets à eau, un jukebox aquatique, des poissons téléguidés et pleins d’autres surprises du côté de la gare d’eau de Dorignes (au port fluvial de Douai).

Si vous souhaitez savoir à quoi ça ressemble, vous pouvez passer par le parc Vernier. Quelques modules sont en cours de préparation et ils recherchent d’ailleurs des volontaires du côté de la péniche pour achever les ouvrages ce week-end.

Sinon rendez vous, les 21 et 22 août de 15 heures à 20 heures à l’angle rue Rhin Danube et Rue Polygone à Douai pour découvrir les créations du collectif. Ah oui et on allait presque oublié : c’est gratuit.