La semaine pro, le festival Disorder pose ses amplis pour trois jours au Black Lab de Wasquehal

Dans Festival, Lille, Music in my ears

@AhBon?Productions

Scroll par là

The Black Lab va connaître son premier festoche les 23, 24 et 25 septembre avec Disorder. En tout, ce sera trois soirées consacrées au mouvement post-punk avec une programmation rassemblant les meilleures pépites d’un mouvement musical qu’on n’a pas l’habitude de voir en concert sur la métropole.

Le Black Lab s’est imposé comme une évidence pour accueillir cette première édition du festival. Ce nouveau lieu dédié à la musique situé à Wasquehal a ouvert en août et c’est le refuge d’une musique alternative et indépendante. Tout ce qui caractérise le festival Disorder et son asso Ah bon ? Productions.

“Nicolas Bourgeot a créé l’asso il y a une dizaine d’années pour organiser des concerts de groupes qu’il ne voyait pas sur Lille. Ça a bien fonctionné et, au début, on travaillait de manière un peu punk. On perdait de l’argent et souvent après le concert, il hébergeait les musiciens chez lui, sur son canapé”, explique Jean Demuynck, chargé de communication de l’asso. Depuis la structure a roulé sa bosse, a organisé pas moins de cent concerts ainsi que cinq éditions du Pzzle Festival, son autre grand évènement.

Dans la salle de concert flambant neuve du Black Lab accueillant jusqu’à 666 personnes (vous avez la réf), on a hâte de secouer la tête sur les lignes de basses et savourer le son des synthés. Le line-up proposé pour le festoche est un mélange audacieux de “groupes émergents qui peuvent être cultes pour quelques initié·e·s ainsi que des grands noms“, explique Jean. Bref une prog qui vise à satisfaire tous les tympans.

Post-punk mais pas que

On vous présente les têtes d’affiche pour les trois soirées à venir. Jeudi soir, le 23 septembre, c’est Frustration, un groupe français formé aux débuts des années 2000. “En live, c’est souvent la folie, ça termine en pogo“, explique Jean. Ambiance garantie avec un style musical mariant new-wave et post-punk.

Le lendemain, vendredi 24 septembre, vous aurez le droit au trio allemand Camera. “C’est peut être le groupe qui s’éloigne le plus du mouvement post-punk, mais ça croise plein de trucs différents, des sonorités synthétiques très industrielles et une tradition krautrock”.

Enfin, pour le dernier soir, on voyage encore musicalement avec Unschooling, un groupe originaire de Normandie. “Ils s’inscrivent dans une tradition post-punk, totalement assumée, mélangée à un côté math rock“, décrit Jean.

Vous l’aurez compris la prog est éclectique. D’autres groupes tout aussi talentueux seront présents sur la scène du Black Lab : le groupe noise lillois, Fleuves Noirs, les néerlandais de De Ambassade ou le duo barcelonais minimaliste Dame Area et pleins d’autres viendront faire du bruit à Wasquehal les 23, 24 et 25 septembre entre 20h30 et 1 heure du mat.

Pour avoir une idée plus précise de ce que vous allez entendre. Ah bon ? Productions a publié une playlist Spotify compilant les principaux tubes des groupes présents.

Conférence et souvenirs

Disorder, c’est un festival mais pas que. Le dernier jour, vous pourrez profiter d’activités un peu plus chill. Sylvain Fanet, auteur du livre, Standing on a Beach : La new wave en 100 disques essentiels participera à un apéro/table ronde, “passant au rayon X” le mouvement post-punk et ses différents sous-genres. Enfin, une séance de questions-réponses entre les intervenant·e·s et le public présent sera organisée en toute fin d’évènement.

Vous trouverez également au sein du Black Lab, des tas de stands spécialisés pour dégoter vinyles et cassettes de vos artistes et groupes préférés. Derrière ces stands, on retrouvera plusieurs collectifs comme Bruit blanc, Dead Pig Booking et Jarane, le dernier petit nouveau dans le milieu.

Pour rappel l’accès au Black Lab en journée est totalement gratuit, pas besoin d’un ticket pour profiter de la conférence et du market des labels.

Résa obligatoire

En revanche, il faut dégoter une place pour la prog du festoche. Deux options s’offrent à vous : la billetterie internet ou la billetterie directement sur place le jour du concert à partir de 19 heures. La deuxième option est moins safe puisqu’il faudra compter sur le fait qu’il reste des place le jour-J.

On sort el famoso point boulette pour résumer les différentes offres :

  • Pass soirée à 19,59 €
  • Pass soirée, tarif réduit (étudiant, chômeur, titulaire du RSA) : 15,59 €
  • Pass trois jours : 45,92 €

Ah bon ? Productions fête bientôt ses dix ans d’existence. Pour célébrer ça, l’asso prépare déjà deux concerts les 5 et 6 novembre prochains au Grand Mix. Pour ne rien rater de cet anniv qui s’annonce déjà inoubliable, jetez un rapide coup d’œil à leurs réseaux pour avoir plus d’infos sur la billetterie et le line-up à venir.

Sinon, voilà on vous a tout dit de cet évènement célébrant le post-punk sur Lille. On vous laisse avec les comptes Insta et Facebook de l’asso et le site internet du festoche. Pour rappel, le Black Lab, ça se trouve du côté de Wasquehal au 8 rue des Champs, c’est juste à côté de la station de métro Les Prés – Edgar Pisani sur la ligne rouge.