Depuis sa reprise, le bus de nuit s’arrête désormais aussi à la demande

Dans Article Sponsorisé, Lille, Transport
Scroll par là

Article sponsorisé @Ilevia

Depuis 2015, la ligne de nuit permet aux noctambules de rentrer à la maison en toute sécurité. Le temps où louper le dernier métro était synonyme de randonnée nocturne d’une heure et demi n’est plus qu’un lointain et mauvais souvenir. Pour cette rentrée, la ligne teste une nouvelle offre : l’arrêt à la demande.

Reprenons. Comme la métropole lilloise compte environ 120 000 étudiant·e·s, et que ces étudiant·e·s ont un fort penchant pour la bamboule qui dure longtemps et s’achève au petit matin, une ligne de nuit qui ramène tout ce beau monde à bon port était une belle initiative d’Ilevia. Depuis 2015, les jeudis, vendredis et samedis de l’année universitaire, des bus font la liaison entre la Porte de Douai et 4 Cantons en passant par le secteur Massena-Solfé. Dans chaque bus, un accompagnateur est présent pour accueillir les passagers et s’assurer que tout se passe bien pendant le trajet.

Le service démarre lorsque le dernier métro est rentré faire dodo et s’achève quand il redémarre, soit :

  • Les jeudis et vendredis de 00h40 à 5 heures
  • Les samedis de 1h40 à 6 heures

Oui, la ligne de nuit roule les soirs où Lille s’emplit d’étudiant·e·s prêt·e·s à festoyer. Le parcours colle très exactement aux besoins de ces noctambules (90% des utilisateurs de la ligne), puisqu’il relie le centre de Lille aux principales résidences étudiantes :

Et comme vous pouvez le voir, un nouveau service est venu enrichir l’offre : il est désormais possible de demander de s’arrêter en cours de route pour vous permettre de vous rapprocher au max de votre destination. Une bonne manière d’éviter de marcher trop longtemps entre l’arrêt de bus et votre lit, et donc d’éviter les mauvaises rencontres. Il faut cependant remplir certains critères :

  • Être seul·e ou avec un ou des enfant·s mineur·s
  • Prévenir le chauffeur au moins un arrêt avant
  • Ne pas demander de déviation : le·la conducteur·rice ne fera pas un détour pour vos beaux yeux
  • Accepter que le·la conducteur·rice reste maître·sse de l’endroit où iel s’arrête.

Si vous avez bien lu la carte du trajet, il y a certains secteurs où il n’est pas possible de demander un arrêt : sur tout le secteur Massena-Solfé (logique), entre la gare Lille-Flandres et Fives (il n’y a pas vraiment d’habitation dans ce coin), et du côté de Pont de Bois.

Voilà, vous savez tout, à part les tarifs : ils ne diffèrent pas des transports en commun diurnes. Tous les titres sont valables, de l’abonnement au ticket unitaire (mais pas le Zap, valable uniquement dans le métro, le tram et la navette du Vieux-Lille).

Pour plus de renseignements, on vous renvoie vers la page consacrée à la ligne de nuit sur le site d’Ilevia. Et bonne bamboule.

Article sponsorisé @Ilevia