Le Centre d’Art Sacré voit la Passion en rouge pour son expo automnale

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

La crypte moderne de la Cathédrale de Notre-Dame de la Treille continue de voir La Passion du Christ en couleur avec désormais le rouge qui est mis à l’honneur. Pour sa nouvelle expo gratuite, le Centre d’Art Sacré propose des œuvres d’art contemporain inédites. Et ça commence ce samedi 30 octobre à 14 heures.

Après une expo estivale consacrée à La Passion en Bleu, c’est au tour du rouge d’occuper les murs de la crypte pour l’automne et l’hiver 2021. Pourquoi pas le noir ou le violet ? Thomas Sanchez, responsable du Centre d’Art Sacré de La Treille a la réponse : “C’est la couleur la plus utilisée de histoire de l’art, notamment parce qu’on la trouve assez facilement dans la nature depuis le Paléolithique.” Le rouge, c’est également la couleur de l’émotion, des passions … et donc de la Passion du Christ, thématique chère au Centre d’Art Sacré.

Comme pour la précédente édition, les œuvres exposées proviennent de la collection Delaine. Gilbert Delaine, l’homme à l’origine de ce fond d’œuvres, était ingénieur des ponts et chaussées de la ville de Dunkerque. “Il découvre l’art contemporain lors d’une consultation chez le dentiste en feuilletant dans la salle d’attente une revue présentant le travail de Ladislas Kijno“, l’artiste à l’origine de la rosace de la cathédrale Notre-Dame de la Treille.

Convaincu que l’art peut mettre du lien entre les hommes à un moment où Dunkerque souffre de crises sociales et économiques.” Delaine constitue une première collection, puis une deuxième avant de donner ses 124 œuvres au diocèse de Lille en 1996.

On retrouve sur les murs en béton de la crypte plusieurs tableaux présentant différentes nuances de rouge. Nouveauté pour cette expo, “de nombreuses œuvres du fond d’art sont exposées pour la première fois“, souligne Thomas.

Vous retrouverez dans un coin de la crypte, “la Joconde de notre collection“, une toile d’Andy Warhol himself, The Last Supper. Peint en 1986, quelques mois avant sa mort, ce tableau représente le Christ de la Cène de Léonard de Vinci en superposition.

D’autres œuvres n’appartenant pas au fond d’art contemporain du Centre d’Art Sacré sont exposées. C’est le cas du Visage du Christ, un tableau du peintre et lithographe roubaisien Arthur Van Hecke ou encore du Gisant du sculpteur Jean Roulland. D’autres grands noms de l’art contemporain comme Kijno, Koenig, Lindström et Alquin sont également de la partie.

Si vous souhaitez voir l’expo avant tout le monde, le Centre d’Art Sacré de Lille prépare un vernissage ce vendredi 29 octobre à partir de 18h30. C’est gratuit, tout le monde peut venir. Et sinon, vous avez jusqu’au 2 janvier pour aller vous faire cette expo gratuite qui est ouverte uniquement le week-end de 14 heures à 18 heures (sauf le 25 décembre et le 1er janvier).

Le Centre d’Art Sacré se situe dans la crypte moderne de la Cathédrale Notre-Dame de la Treille. L’entrée se situe à l’extérieur en bas des escaliers du parvis. On allait presque oublier : n’hésitez pas à regarder la page Insta et le un compte Facebook du Centre d’Art Sacré.