Le resto AfriCallFood ouvre une deuxième adresse dans le centre de Lille

Dans Food Porn, Lille

@AfriCallFood

Scroll par là

AfriCallFood, le restaurant de la rue Wattignies, propose les classiques de la cuisine africaine et quelques plats revisités. Adil, le fondateur du lieu et du concept aspire à la démocratisation de cette cuisine auprès du grand public. Un deuxième resto vient donc d’ouvrir rue du Priez.

En vous promenant dans les rues du centre-ville ces dernières semaines, vous n’avez pas pu manquer ces grandes affiches publicitaires “L’Afrique débarque à Lille …n’en déplaise à Eric.” C’est le resto AfriCallFood qui est derrière ces pubs. “Notre resto est placé dans le quartier Moulins qui a mauvaise réputation, explique Adil, le fondateur et gérant. J’ai voulu créer un endroit où on peut bien manger et se sentir bien, pour casser les préjugés autour du lieu et de ses habitants.”

C’est d’abord dans la cuisine d’Adil qu’est né le projet AfriCallFood. Après sa licence STAPS, le gérant devient éducateur sportif. “J’ai arrêté parce que je voulais faire autre chose, indique le gérant. La cuisine a toujours été mon domaine de prédilection. J’ai appris à cuisiner avec ma mère et j’ai toujours aimé ça.”

En 2017, Adil se lance, prend les commandes directement sur son téléphone – d’où le nom AfriCallFood – et livre autour de chez lui. Après cette première phase d’expérimentation, il travaille dans un fast-food. “J’ai grandi dans la culture urbaine avec le street food et j’ai remarqué que le concept de restauration rapide africaine n’existait pas. Je me suis donc donné le défi de le créer.” En 2019, il ouvre son resto rue Wattignies. Depuis il est accompagné d’une dizaine d’employés entre cuisine et gestion du resto.

La fresque murale a été réalisé par Alaïa Nell au posca

Du street-fast-food africain

Le resto fait partie de ces commerces qui n’ont pas tellement souffert du Covid. “On vend de plus en plus depuis le début de la pandémie“, précise le gérant. Cela s’explique d’abord par le fait que AfriCallFood est présent sur toutes les plateformes de livraison, mais aussi par leur carte, qui propose des classiques de l’Afrique de l’Ouest et des fusions :

  • Les incontournables Maffé (à base de beurre d’arachide, de blancs de poulet marinés et de tomates concentrées) et Yassa (à base d’oignons caramélisés, moutarde, olives, blancs de poulet marinés) accompagnés de riz et leur version végé sans poulet avec des alokos (bananes plantains frites dans de l’huile)
  • Le Chicken Coco (lait de coco, poivrons, oignons, curry, blancs de poulet marinés) et le poulet braisé
  • Les Bo Bun, au bœuf ou au poulet frit accompagnés d’alokos avec aussi une version végé
  • Les burgers Afri Call Papa et l’Afro Chicken : le premier à base de steak de bœuf accompagné de bananes plantains, d’oignons caramélisés et de cheddar et le second à base de poulet frit avec son bacon de dinde et la version végé avec un steak veggie, tous dressés avec une sauce secrète
  • L’Afri Call Wraps, un wrap avec du poulet frit et des bananes plantains et la sauce secrète

Si vous avez très faim, il existe une version XL des plats classiques et des bo bun “après une demande de certain·e·s de nos client·e·s“, souligne Adil. Comptez entre 9 et 12,50 euros pour ces plats. On peut aussi déguster à l’unité des alokos, des frites de patate douce, des frites Yassa (des frites avec la sauce yassa et des oignons frits), ou des pastels, des beignets sénégalais farcis de légumes, de thon ou de viande hachée pour des prix allant de 3 à 5 euros. “Tout est fait sur place, tous les matins“, y compris le jus de Bissap (à base de fleur d’hibiscus) et de Bouye (à base du fruit du baobab) qui coûtent 1,50 euro l’unité.

Des Alokos
@AfriCallFood

Un nouveau resto rue du Priez

Le succès du resto africain tient aussi à la douceur de ses mets. Le poulet yassa qu’on a goûté est une réussite : les oignons caramélisés fondent dans la bouche, le riz est cuit parfaitement, le poulet est tendre et les portions généreuses. Tout ça accompagné d’un jus de bissap, c’est un plaisir garanti. Et pour le faire durer, Adil vient d’ouvrir un nouveau AfriCallFood au 9, rue du Priez. Sachez qu’il existe un menu étudiant composé d’un plat et d’une boisson à 7,50 euros.

Pour rappel, AfriCallFood se trouve au 29, rue de Wattignies et désormais aussi au 9, rue du Priez. Le resto est ouvert de 11h30 à 23h30 non-stop et vous pouvez le retrouver sur Instagram, Facebook et sur le site internet.