À Roubaix, le festival We Loft Music s’adapte et maintient le gros de ses dates

Dans Lille, Music in my ears
Scroll par là

C’est un festival bien cool qui prend place dans les endroits les plus originaux de Roubaix en janvier : le festival We Loft Music, porté par la Cave aux Poètes, était comme tous les festivals de musique, en sursis, rapport aux conditions sanitaires dégradées. Mais une grosse partie des dates est maintenue.

L’avantage de ce festival, c’est sans conteste qu’il est par nature en jauges réduites : les concerts se déroulent dans des lieux décalés, la plupart chez des particuliers, dans des bâtiments dont la première vocation n’est pas d’accueillir de la musique live. “On est vraiment contents de pouvoir le maintenir, confirme Juliette Jurga, de la Cave aux Poètes. On l’avait déjà reporté et annulé une fois, on commençait à en avoir marre.

Seulement voilà, cette année, pour que le festival se tienne malgré tout, il a fallu s’adapter un peu : les concerts se tiendront assis et masqués, et certains ont changé d’adresse, pour permettre un meilleur respect de la distanciation sociale et des gestes barrières. “Avec les nouvelles mesures, on n’a pas le droit de faire des concerts chez les habitant·e·s.” Les ateliers Jouret, le temple protestant, le Non-Lieu ou encore le Mange-Disque sont autant d’adresses qui accueilleront artistes et spectateurs à compter du 15 janvier. Tenez, voilà les dates qui ont dû déménager :

  • 15 janvier : Béesau et Terrier à l’ENPJJ (initialement prévu en loft)
  • 22 janvier : UssaR aux Ateliers Jouret (initialement prévu en loft)
  • 23 janvier : Marta Del Grandi au Non-Lieu (initialement prévu en loft)
  • 29 janvier : Barcella à la Cave aux Poètes (initialement prévu à l’Hôtel de Ville)

Une seule date annulée

Sur une grosse quinzaine de dates, seule une est annulée : Makoto San, Tempo Drama et Tonn3rr3 devaient jouer le 30 janvier à l’ancienne banque de France, mais le Covid en a décidé autrement. “On est sur une esthétique très électro, justifie Juliette. Les gens n’auraient pas pu danser. Mais on est en train de voir pour reprogrammer cette date pour une prochaine édition.” Pour le reste, tout roule : les jauges imposées par les nouvelles règles seront respectées, et les concerts se tiendront donc normalement. Tenez, voilà le programme :

  • 15 janvier
    • un gros brunch et DJ set au Mange Disque vont inauguré le festival, entre 11 heures et 15 heures
    • A l’Ecole nationale protection judiciaire de la jeunesse, trois artistes à la suite :
      • Béeseau à 15 heures
      • Terrier à 17 heures
      • Chassol à 20 heures
  • 16 janvier
    • Au Conservatoire de musique de Roubaix, deux propositions :
      • Tony Melvil à 15 heures
      • Thibault Defever et le Well Quarter à 17 heures
  • 21 janvier
    • Peter Von Poehl au temple protestant à 21 heures
  • 22 janvier
    • Une foire aux disques au Mange-Disque, de 10 heures à 17 heures
    • Deux artistes aux ateliers Jouret
      • Ussar à 17 heures
      • Da Silva à 20 heures (complet)
  • 23 janvier
    • Trois propositions au Non-Lieu :
      • Accidente à 15 heures (complet)
      • Marta Del Grandi à 16 h 30
      • Mademoiselle K à 19 heures (complet)
  • 28 janvier
    • Au Mange Disque, à 19 heures, Oscar Les Vacances propose un menu gastronomique appelé “Les 14 papates” autour de cet aliment tant aimé dans la région
    • Alban Claudin sera à la Villa Cavrois à 20h30 (presque complet)
  • 29 janvier
    • Deux artistes à La Cave aux Poètes :
      • Barcella à 17 heures
      • Oscar Les Vacances à 20 heures

Vous savez tout. Niveau tarif, on est sur du globalement plutôt raisonnable : en fonction des dates, les places coûtent entre 6 et 15 euros. Le brunch coûte 24 euros, et le diner “14 patates” coûte 30 euros par personne. On vous laisse aller faire votre marché sur la billetterie de la Cave aux Poètes. Et l’agenda complet du festival, c’est par là que ça se passe.

Niveau mesures sanitaires, ça va se passer comme ça : vous entrerez si vous avez un pass sanitaire valide et un masque sur le nez. Tous les concerts seront assis, et il ne sera pas possible de siroter un godet pendant le set. La Cave aux Poètes travaille sur une proposition de buvette dans une salle séparée, mais rien n’est moins sûr.