Ernest, Jacques et fils, la future cave à spiritueux du Vieux-Lille

Dans Chill, Lille
Scroll par là

Si vous êtes déjà allé manger chez Brigitte, vous êtes peut-être déjà tombé sur Denis, l’incollable sur les boissons du resto. Il est tellement passionné qu’il est en quelque sorte devenu un chineur et spécialiste dans les spiritueux. Au point qu’avec son chef Clément et les autres associés du resto, ils ont décidé d’ouvrir début février leur propre cave à spiritueux.

Voilà déjà sept ans que Clément, l’actuel chef de Chez Brigitte, connaît Denis. “J’étais chez un pote qui tenait une cave rue de la Clef à l’époque et Denis débarque pour acheter une bouteille. Sauf qu’il connaissait et expliquait mieux tout ce qu’il y avait à sur la boisson que le vendeur lui-même“, se rappelle le cuisinier qui n’était pas encore à son compte à l’époque. Les deux hommes discutent, deviennent potes et se disent que si un jour Clément ouvre son propre resto, il pensera à Denis.

En attendant, ce dernier bosse la journée et enchaîne le soir comme barman dans des spots du Vieux-Lille où il apprend sur le tas les bases des bons cocktails. “Je n’aime pas le terme mixologue : je préfère juste dire que j’étais barman“, confie humblement le jeune homme. C’est là qu’il tombe complètement amoureux, des spiritueux : de leur composition, de leur fabrication, de leur histoire…

Il commence à chiner des bouteilles vintage embouteillées il y a des années dans des distilleries aujourd’hui disparues, des millésimes, des pépites et des produits insolites aussi. Et tout ça en nétant pas un gros buveur : “Denis, ce qu’il aime c’est la qualité pas la quantité“, glisse Clément. Alors forcément, il l’appelle pour venir bosser en salle quand il ouvre chez Brigitte fin 2019 avec ses associés.

“Boire du temps”

Là, Denis s’éclate à faire aimer le digeo de qualité aux client.e.s en les sortant de leur zone de confort, en leur livrant la mine d’informations qu’il connaît sur ses produits. “Dans les 4cl de spiritueux, tu ne payes pas que de l’alcool, mais aussi le privilège de boire du temps. C’est un moment privilégié.” On vous avait prévenu, Denis est un passionné.

Denis, 25 ans, antiquaire de spiritueux.

Au point où il paraissait logique pour Clément de lui offrir un espace spécifique. La team de chez Brigitte est donc en train de réaménager l’épicerie Bonsigne qui a déménagé (on vous en parle très bientôt) juste à côté pour ouvrir sa cave à spiritueux. “Ni champagne, ni vin, ni bière : que des spiritueux style whisky, cognac, rhum, gin, armagnac… avec un vrai travail de sourçing“, liste Clément.

Sans chichi et accessible

C’est bien évidemment Denis qui sera derrière le comptoir et va pouvoir vous aiguiller vers ce qui vous plaira, vous donner le meilleur rapport qualité-prix et même pourquoi pas vous dégoter des bouteilles d’année spécifique pour des cadeaux par exemple. Et n’ayez surtout pas peur de passer le pas de la porte juste parce que c’est une cave et que ça paraît élitiste : Denis a 25 ans et et il n’a aucune envie d’être un caviste tradi qui prend de haut ses client.e.s. “Au contraire, je veux voir des gens de mon âge venir pour discuter et leur faire découvrir le goût de la vraie vodka“, lance-t-il tout sourire.

Cette vodka, par exemple, c’est de la bombe.

Le spot doit ouvrir début février avec une centaine de références pour commencer qui iront de 30 à 2000€ la bouteille mais avec une moyenne de prix qui tournera surtout entre 30 et 60€. Justement pour démontrer qu’on peut boire moins mais mieux et sans craquer son PEL. Des dégustations le soir en semaine dans la cave de la cave (petite mise en abyme) sont aussi prévues pour les groupes.

Ah et on allait presque oublier : son petit nom, ce sera Ernest, Jacques et fils. Un hommage au grand-père de Denis et à celui de Clément. Ce dernier était d’ailleurs marié à une certaine Brigitte…

Le boutique ouvrira début février au 15 rue des Bouchers dans le Vieux-Lille et devrait être ouverte du mardi au dimanche. On revient vous voir dès que tout ça ouvre. Et vraiment, oubliez la vodka du supermarché…