Ce vendredi, le Video Mapping Festival revient illuminer la nuit lilloise

Dans Culturons-nous, Dans la rue, Lille

Photo © Les Rencontres Audiovisuelles 

Scroll par là

Vingt-deux mappings, dans des hauts lieux de la vie lilloise. C’est le programme du Video Mapping Festival, orchestré comme toujours par l’asso les Rencontres Audiovisuelles. Cette année, c’est la nuit du vendredi 11 mars qui a été choisie pour accueillir cet événement entièrement gratuit.

On a hâte que ça recommence pour de vrai“, se réjouit Carmen Borey, des Rencontres Audiovisuelles. Avec la situation sanitaire, mêmes les événements en plein air étaient touchés. Difficile d’organiser une manifestation nocturne quand tout le monde est confiné chez soi. Mais cette année est la bonne. Le Covid est toujours bien là, mais pas de confinement ou de couvre-feu en vue, et la communauté scientifique s’accorde à dire qu’en extérieur et en maintenant des distances de sécurité, c’est quand même compliqué de transmettre le virus. Bref, le Vidéo Mapping Festival est de retour, et on ne va pas se mentir, ça fait plaisir.

Pour cette édition, qui aura lieu ce vendredi 11 mars de 19h30 à minuit, une grosse dizaine de lieux a été retenue. “On avait un parcours plus étalé lors de l’édition précédente, admet Carmen. Cette année, il est plus ramassé dans le centre, mais certains lieux accueillent cette année plus de créations.” Si bien que sur une dizaine de façades, il sera possible d’entrer dans les univers de vingt-deux créations originales. “C’est vraiment une belle programmation, affirme Carmen. On a des artistes qui viennent du monde entier, et d’autres disciplines comme le cinéma ou l’animation. Sébastien Laudenbach et Bill Plympton sont des grands noms de l’animation, par exemple.

Allez, on arrête de vous faire lambiner, voilà le programme de votre nuit :

  • Opéra de Lille
    Deux créations différentes qui s’enchaineront : celle de l’américain Bill Plympton et celle du studio hongrois Limelight.
  • Gare Lille Flandres
    Les Français Sébastien Laudenbach et Franck Dion partageront la façade de la gare avec un duo germano-coréen : EunJin Park et Sae Yun Jung.
  • Eglise Saint-Maurice
    Là, il faudra entrer dans l’église de la rue Pierre-Mauroy pour profiter de ce mapping immersif projeté dans la nef, signé Loom Prod.
  • Rue du Sec-Arembault
    L’Italienne Francesca Macciò vous proposera de déambuler dans la rue du centre pour jouer à une partie de cache-cache en quatre étapes.
  • UGC, rue de Béthune
    Des étudiant·e·s de l’école d’art de Cambrai animeront en direct live un mapping tout en laissant les visiteurs et visiteuses interagir avec la création par le biais de leurs téléphones portables.
  • Crédit Mutuel Nord-Europe
    Rue Gombert, les Tunisiens de Design Lab ont imaginé un mapping en hommage au film mythique Rencontre du Troisième Type. Là aussi, le public va pouvoir interagir avec l’œuvre.
  • Palais Rihour
    Des étudiant·e·s du monde entier, réuni·e·s à Aremberg pendant quatre jours, proposeront un mapping autour de la biodiversité…
  • Place Rihour
    … pendant que trois circassiens interagiront avec un mapping projeté sur une caravane, juste à côté. Un spectacle imaginé en résidence, spécialement pour l’occasion.
  • Théâtre du Nord
    De jeunes créateurs et créatrices s’affronteront sur la façade du Théâtre du Nord, Grand-Place. Ou en tout cas, leurs créations. Un jury de pro décernera un grand prix au vainqueur, et le public pourra aussi voter par SMS.

Et comme on est sympas, on vous a fait une carte interactive :

Voilà, vous avez environ toutes les infos pour vous organiser, on vous file aussi l’event facebook. Rendez-vous donc dans le centre ce vendredi 11 mars entre 19h30 et minuit. Vous faites le parcours comme vous voulez, quand vous voulez. Prévoyez juste qu’une jauge sera mise en place à l’église Saint-Maurice, vu que le mapping immersif se déroule à l’intérieur.

On vous laisse avec le site du festival et sa page Facebook. Et son compte Insta.