Mousse de bois, plastique recyclé et bio-sourcé : près de Lille, les lunettes de CE Optique sont éco-responsables

Dans Article Sponsorisé, C'est green, Lille
Scroll par là

Article sponsorisé @CE Optique

Vous compostez peut-être, recyclez assurément, et vous faites gaffe à votre empreinte carbone. Mais vous vous trimballez une bonne vieille myopie des familles qui vous pousse à porter des lunettes sur une base quotidienne. À Lys-lez-Lannoy, l’opticien Fabien Roussel (aucun lien, fils unique) a des marques (vraiment) écoresponsables.

Je sais qu’il y a tout à faire“, résume le patron de CE Optique, à Lys-lez-Lannoy, à moins de 15 minutes du centre de Lille. Il tient ce commerce depuis plus de vingt ans, et sait l’empreinte carbone que peut avoir une paire de lunettes. Ce sont, après tout, des objets de consommation : on les porte un temps, et au bout de deux ou trois ans, on en change. Plutôt tourné vers l’écologie, Fabien Roussel a donc décidé de faire sa part en proposant à ses client·e·s des marques qui sont vraiment écoresponsables, ou des solutions pour recycler ses lunettes. On a fait le tour des solutions possibles avec lui.

Choisir la mousse de bois

Dans le magasin de Fabien, on trouve près de 3200 montures de vue et de soleil. Parmi elles, des lunettes à l’empreinte carbone réduite au minimum. Si vous portez des binocles depuis un petit bout de temps, vous aurez remarqué que la matière préférée des fabricants, c’est de loin le plastique. Figurez vous que ce n’est pas du tout une fatalité. “Une marque comme Waiting for the Sun a des montures en mousse de bois et des emballages en amidon.” La mousse de bois ressemble de très près à du plastique, sauf que ce n’en est pas du tout, surtout dans son processus de fabrication. Si bien ce que ces lunettes là sont… biodégradables et recyclables.

Opter pour du plastique recyclé

S’il y a bien un endroit où le plastique est en grande quantité, c’est très cyniquement dans les océans. “Une marque comme See2Sea récupère les plastiques qui polluent les océans et les recycle pour en faire des montures de lunettes“, détaille Fabien Roussel. Pour une paire de lunettes fabriquée, un kilo de plastique est collecté de l’océan et recyclé. La marque suisse fait aussi des solaires. Sinon, il y a aussi cette marque jurassienne, Bref, qui éco-conçoit ses lunettes de A à Z : conception et construction dans le Jura, plastique recyclé et bio-sourcé, limitation des stocks pour éviter la surproduction et donc le gaspillage.

Faire don de ses anciennes paires

Je travaille avec des micro-réseaux qui récupèrent les anciennes lunettes pour les emmener en Afrique“, affirme le patron de CE Optique. Au lieu de prendre la poussière dans un tiroir de votre grenier, vos anciennes lunettes seront prises en charge par des assos qui les redistribueront à ceux et celles dans le besoin. Vous faites de la place dans vos tiroirs, vous faites une bonne action, et vos lunettes ont une deuxième vie, ce qui les rend par définition plus durables.

Recycler ses lentilles de contact

Beaucoup de gens ont le réflexe dingue de jeter les lentilles dans l’évier“, déplore Fabien Roussel. Alors que les lentilles de contact, quelles qu’elles soient, sont faites d’acrylate de silicone. “Ça reste du plastique.” Certaines marques proposent des petites boites dans lesquelles ont met ses lentilles usagées, pour les porter ensuite chez l’opticien qui se chargera de les recycler. “On a aussi des sociétés, comme Cooper Vision, qui s’engagent à recycler autant de plastique qu’ils en produisent pour atteindre la neutralité.

Si vous voulez discuter de tout ça avec Fabien et découvrir ce qu’il se fait en matière de lunettes écoresponsables, on vous conseille d’aller faire un tour au 81 rue Jules-Guesdes à Lys-Lez-Lannoy.

Article sponsorisé @CE Optique