Depuis le 7 mars, le McDo de Ronchin ne peut plus ouvrir après minuit

Dans Food Porn, Lille, Politique
Scroll par là

Il était le seul McDo de la métropole lilloise à rester ouvert après minuit. Mais depuis le 7 mars, il a les mêmes horaires que tous ses autres camarades. C’est une décision du maire de Ronchin qui a pris un arrêté municipal suite à des plaintes de voisin·e·s. Mais des emplois dans le fast-food sont en jeu et une pétition a été lancée. On vous résume tout ça.

Le McDo de la rue Sadi-Carnot avait eu du mal à trouver sa clientèle par le passé. Etant proche du stade Pierre-Mauroy, il ne pouvait au départ compter que sur les soirs de match pour se remplir le soir. Mais avec le temps, l’enseigne a réussi à trouver son rythme, jusqu’à proposer un service en continu jusqu’à 4h30.

Les client·e·s affluent alors tard le soir et font du bruit. Et les riverain·e·s protestent. En plus des nuisances sonores, ces derniers déplorent un manque de propreté aux alentours. Immanquablement, les plaintes se succèdent jusqu’à la décision fatidique prise en mairie. “J’ai reçu le propriétaire et le responsable du restaurant. Ils n’ont pas tenu compte de mes remarques“, raconte le maire de Ronchin à La Voix du Nord. L’élu a donc pris un arrêté municipal qui interdit au fast-food d’ouvrir après minuit.

Des emplois en jeu

L’équipe du McDo de Ronchin a du mal à digérer la nouvelle et des employé·e·s craignent pour leur place. La directrice des lieux, Valériane Branly, n’a pas de quoi les rassurer. Elle explique, toujours à La Voix du Nord, avoir pourtant tenu compte des plaintes et avoir pris des mesures. “Nous avons 38 salariés. Pour certains, le travail de nuit permet d’améliorer le pouvoir d’achat“, déclare-t-elle en précisant qu’elle ne pourra pas garder tout le monde si l’établissement doit fermer à minuit.

Cliquez sur la photo pour voir le post.

Face à cette crainte, une salariée a lancé une pétition pour la réouverture de l’établissement jusqu’à 4h30. “Moi même équipière du McDonald’s de Ronchin, cette situation nous attriste et aura des répercussions sur notre travail, écrit-elle en description. Nous allons avoir des baisses de salaire et risquons de perdre notre emploi.” On peut déjà y lire de nombreux commentaires de soutien des internautes.

Toujours selon La Voix, le proprio du McDo espère encore pouvoir négocier avec la mairie. Affaire à suivre.