Au Louvre-Lens, plongez dans la Rome Antique, la cité comme l’empire

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Pour cette nouvelle expo temporaire, baptisée “Rome, la cité et l’empire”, ce sont les plus grands chefs d’œuvres de la collection d’art romain du Louvre parisien qui viennent s’installer à Lens. Jusqu’au 25 juillet, vous allez pouvoir vous plonger dans une grande fresque de la ville éternelle mais d’un gigantesque empire. Profitez-en, l’entrée est gratuite les 9 et 10 avril.

L’avantage d’avoir un mini-Louvre à Lens est double : on peut aller se faire de super expos à 30 minutes de Lille sans la foule de touristes venus des quatre coins du monde tandis que le musée lensois peut s’amuser à monter des expos d’un autre genre avec les collections parisiennes. Et même mieux : quand le Louvre de Paris doit faire des travaux, il peut tout simplement venir exposer temporairement ses collections à Lens. Un cercle culturel on ne peut plus vertueux selon nous.

C’est exactement dans ce contexte qu’est née “Rome, la cité et l’empire”. Les salles romaines de Paris étant actuellement en chantier, le Louvre-Lens a naturellement saisi l’opportunité pour monter une expo autour des chefs-d’œuvre de cette riche collection. Il a notamment travaillé avec la directrice du département et le conservateur en charge de la sculpture romaine.

Contrairement à Paris, vous verrez qu’ici tout n’est pas centré sur l’art mais sur la civilisation romaine. Et plus précisément autour de la double acceptation qu’on peut avoir de Rome : la ville du Latium mais aussi l’empire et son territoire gigantesque. Les deux se font naturellement écho et c’est à travers la politique, la religion, la vie sociale ou encore la culture et la géographie que s’établit ce dialogue entre cité et empire.

Il y a de nombreuses œuvres provenant originellement de Rome, de Pompeï, d’Herculanum et du reste de l’Italie. Mais aussi de chez nous puisque l’histoire de l’Empire romain, c’est également la nôtre. Les commissaires de l’expo sont allés faire un tour dans ce qui fut la province de Gaule Belgique pour ramener des pièces de Bavay, d’Amiens ou encore de Boulogne-sur-Mer. Une partie de l’expo est d’ailleurs consacrée à cette histoire locale.

Vous aurez d’ailleurs l’occasion d’en savoir encore plus sur la Gaule Belgique mais aussi la Rome antique en général grâce à la prog’ des conférences et spectacles autour de l’expo à retrouver juste ici. On vous conseille également de checker un peu l’agenda des activités au sein même du musée : il y a par exemple des visites sensorielles, des visites costumées ou encore une nuit des musées impériale et des nocturnes en mode aperitivo romain.

Et pour le week-end d’ouverture, ces 9 et 10 avril, c’est carnaval romain. Vous pourrez venir costumer, visiter gratos l’expo temporaire, passer faire coucou au Scribe accroupi dans la Galerie du Temps et participer à une des nombreuses animations prévues tout au long du week-end. On vous laisse checker ça directement sur le site du Louvre-Lens.

Sinon, l’expo “Rome, cité et empire” démarre ce mercredi 6 avril et va durer jusqu’au 25 juillet. Le Louvre-Lens est ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 10 heures à 18 heures. C’est 11€ en tarif plein, 6€ pour les 18-25 ans, gratos pour les mineur·e·s. Et pour y aller, vous pouvez prendre le train (il y a un chemin piéton de 25 minutes qui relie la gare au musée) ou vous vous garez sur le parking gratuit.