La Friterie Mestré entend donner la patate rue Gambetta

Dans Chill, Food Porn, Lille

@Pixabay

Scroll par là

Ce printemps, une nouvelle friterie va faire son apparition dans la rue Gambetta. Aurèle Mestré est à la base du projet, porté par l’ambition de redonner aux frites la place qu’elles méritent. Le produit sera notamment plongé dans la graisse de bœuf, comme il se doit.

En deux ans, le projet de l’ancien chef de projet dans le bâtiment a eu le temps de mûrir. “J’ai quitté mon job à Soissons en 2020 pour rejoindre ma copine à Lille, démarre Aurèle. C’était important pour moi de retrouver un travail mais en étant indépendant.” Utiliser ses compétences d’ingénieur durement acquises ? Très peu pour lui : “J’aime bien faire à manger, autant mêler l’utile à l’agréable.” Il pense d’abord à un bar à manger, un projet sur lequel il a planché pendant six mois. Face à l’impossibilité de trouver un local, le plan avorte. Un jour, son agent immobilier lui présente un emplacement, au 305 de la rue Léon-Gambetta, à Lille. Bingo. La friterie va naître.

Avant son projet de friterie, Aurèle Mestré a fait ses études à HEI Lille.

De la frite en patate

Tout le monde aime les frites, c’est convivial, assure Aurèle. Pour mon resto, on reprend les codes du produit belge.” Par là, l’ingénieur de formation entend des pommes de terre bintje, épluchées et coupées maison. Mais surtout, il évoque la traditionnelle double cuisson dans le gras de bœuf.

À côté, le commerçant prépare des croquettes et ailes de poulet maison. Et pour accompagner, il y aura des sauces mayonnaise, maroilles et cheddar, faites maison elles aussi. Concernant les desserts, Aurèle s’associe à la biscuiterie Eugène Blond et ses gaufres. Il n’écarte pas l’hypothèse d’en réaliser lui-même par la suite, mais chaque chose en son temps. L’ouverture d’abord.

Je fais les travaux moi-même pour l’instant, il reste encore quelques trucs à régler, conclut-il. Je devrais être opérationnel dans la première quinzaine de mai.

La friterie Mestré devrait être ouverte sept jours sur sept, de 11h30 à 14 heures et de 18h30 à 22 heures. La grande barquette de frites sera à quatre euros, contre trois pour la petite. Plus d’infos à venir sur Facebook et Instagram.