Koboon mijote des plats thaï dans la rue Pierre-Mauroy

Dans Chill, Food Porn, Lille
Scroll par là

La cuisine thaïlandaise a fait son trou en France : les restos poussent comme des champignons. Evidemment, Lille n’échappe pas à la règle. C’est maintenant au tour de Koboon, près de l’Opéra, ouvert le 2 mai. Au menu : des spécialités thaï gourmandes à prix accessible, comme le massaman.

On vous avait parlé de Mounir, le fondateur de Koboon, et de sa volonté de “bousculer le créneau de la restauration rapide en France“. A Lille, c’est Najib Ouja qui dirige l’enseigne de la rue Pierre-Mauroy. “Mon frère m’avait parlé de la franchise parce qu’il était intéressé par la cuisine thaï, raconte ce dernier. On devait gérer le resto à deux.” Finalement, après avoir acheté les droits d’exploitation, le Villeneuvois se retrouve seul aux commandes.

Le patron, Najib, accompagné de Christine et Isabelle en salle.

L’ouverture a finalement eu lieu le 2 mai dernier. Le cadre est posé, un peu sombre par moment. A l’intérieur, on trouve deux niveaux dédiés à la restauration. Mais le meilleur se passe dans l’assiette, les plats sont savoureux.

Thaï life

Sur la carte, on a le choix entre le pad thaï, le massaman, les nouilles sautées de Phucket, différents woks, etc. La suggestion de chaque mets peut-être remplacée par du bœuf, du poulet, des crevettes ou du végé. Si ça ne suffit pas, il y a aussi des entrées telles que les tempuras ou les ailerons de poulet frit, et des desserts comme les nems au chocolat noir.

Le massaman fait partie des nombreux plats.

Tous les plats sont à 13 euros. Le menu entrée/plat ou plat/dessert vaut 15,50 euros. Il faudra débourser 19 euros pour la totale, sans la boisson. Sachant que vous trouverez de quoi vous rincer le gosier. “On prévoit d’adapter la carte, développe Najib. On va ajouter des entrées, des desserts et le café.

Pour garantir la qualité des plats, c’est une équipe 100 % thaïlandaise derrière les fourneaux. Idem pour les recettes qui viennent tout droit du chef Oth Sombath, passé par le Blue Elephant de Paname. Il est lui-même passé former les cuistots de l’enseigne lilloise.

Le Koboon compte bien faire une entrée fracassante dans le Nord. Ne vous étonnez pas si les assiettes mettent parfois du temps à arriver, rien de méchant. “On a encore besoin de se rôder un peu, conclut Najib. On a notamment été sous l’eau une fois, à cause d’un problème de caisse enregistreuse.

Enfin, nul doute que la qualité des plats fera amplement l’affaire.

L’établissement est ouvert tous les jours, de 11h30 à 14h30 et de 18h30 à 22h30 au 20, rue Pierre-Mauroy. A terme, le service sera peut-être continu les vendredis et samedis. En attendant, voilà la page Facebook et le compte Instagram pour plus d’infos.