Dans le Vieux-Lille, le Lucky Panda a déménagé pour devenir un restaurant

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Du bois, des lanternes, un peu de verdure, il y a même un maneki-neko (chat japonais porte-bonheur) maquillé en panda qui nous salue. On est dans le QG flambant neuf du Lucky Panda. Le traiteur vietnamien de la rue Royale a déménagé terrasse Sainte-Catherine en avril pour devenir un vrai restaurant.

Quand on pense déménagement, on pense cartons et souvent départ sans retour… Mais il arrive aussi que le déménagement se fasse à deux pas, sans grands aurevoirs. C’est ce qui s’est passé pour le traiteur vietnamien Lucky Panda qui est passé du 35 rue Royale au 3 terrasse Sainte-Catherine le 12 avril dernier. Soit une trentaine de mètres plus loin.

Ce n’est pas la seule nouveauté : l’enseigne qui faisait uniquement traiteur est devenue un restaurant. “On voulait un cadre pour que les gens puissent manger sur place, raconte Maihan N’guyen, la cofondatrice. Notre clientèle avait envie de s’installer.

Hô Chi Minh-Ville – Calais – Lille

A l’origine de cette aventure, on retrouve deux piliers. Le premier, enfin la première, a été citée plus haut, c’est Maihan N’guyen. Elle a grandi à Calais, loin de son Hô Chi Minh-Ville natal, mais le Vietnam ne l’a jamais vraiment quittée. Puis sont arrivées les études à l’EDHEC, un séjour de huit ans à Shangaï et le retour dans le Nord.

Jean est le chef cuisinier. Maihan et Benjamin gèrent le Lucky Panda.

C’est à ce moment que Maihan a eu en vie de se lancer dans la restauration loin des métiers “bullshit” comme elle explique. Surtout que la cuisine, c’est une affaire de famille puisque sa mère possède Au Little Saigon, à Calais. Ambitieuse, elle a décidé de lancer son traiteur vietnamien avec son ancien voisin. Lui, c’est Benjamin Robine, il a été développeur web pendant vingt ans et avait déjà une appétence pour la cuisine asiatique.

En avril 2018, ils trouvent leur local rue Royale, puis en avril 2022, ils déménagent et ouvrent leur restaurant à deux pas. “On s’est jetés sur l’occasion, continue Benjamin. On a signé le 24 décembre puis les travaux ont commencé en janvier. C’était fastidieux mais on y est arrivés.

Formule vietnamienne

Lucky Panda mise d’abord sur la qualité de ses mets. Ce sont des produits frais à 99%, au service de recettes asiatiques. Le tandem accorde un soin particulier à l’ajout d’herbes et d’épices. Chaque semaine, le restaurant propose une soupe, un plat traditionnel et un plat sauté. Par exemple, la soupe bun riêu cua (un mélange de crabe, crevettes, tomates, nouilles, citron et soja), le poulet du général Tao et le pad thai.

Sans oublier la carte fixe du traiteur avec des salades, des planches à partager, etc. On vous file la page web pour plus de détails. L’équipe s’apprête aussi à lancer ses brunchs vietnamiens le dimanche midi. Top départ le 22 mai.

Plein de projets

Quand on dit “plein de projets”, on insiste. Les cerveaux de Benjamin et Maihan bouillonnent d’idées. “On veut coloniser les deux étages du haut, raconte la gérante. Ce sera une toute nouvelle expérience.” Le cofondateur ajoute : “Quelque chose entre le coin lounge et le resto.

Pour le second étage, on entend parler de très grandes tablées destinées aux repas business ou en famille. Il y aura sûrement des tables électrifiées qui permettront des fondues chinoises. Et pas question de faire tout ça dans trois ans. “Les locataires du dessus vont partir. On voudrait mettre ça en place pour janvier 2023“, conclut Maihan

Le Lucky Panda, c’est maintenant au 3 terrasse Sainte-Catherine et c’est ouvert du mardi au samedi, midi et soir. Vous pouvez suivre les aventures du Lucky Panda sur Facebook et Instagram.