[Utopia] Au Palais des Beaux-Arts et à l’Hospice Comtesse, deux expos pour ne refaire qu’un avec la nature

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Si vous habitez dans le coin, vous devez vous douter que quelque chose de spécial se trame dans la métropole lilloise. Il y a comme un fourmillement, une tension joyeuse, une pulsion palpable qui annonce une débauche d’art et de culture. Comme si on était à la veille d’une saison culturelle Lille3000.

Et figurez-vous que comme on est un média qui parle quand même à longueur de journée de culture, on a saisi la perche tendue de visiter les expositions estampillées “Utopia”. On va bientôt vous parler de la gare Saint-Sauveur, du Tripostal et du Musée d’Histoire Naturelle, promis. Mais là, on va vous parler des deux premières expositions dans lesquelles on s’est joyeusement vautré·es : La Forêt Magique au Palais des Beaux Arts et Le Serpent Cosmique à l’Hospice Comtesse.

Forêt Magique, hantée, enchantée, cachée, brisée…

Un manifeste pour installer une forêt primaire en Europe de l’Ouest, une immersion contemplative et à 360° dans une forêt apaisante, des racines, des scènes antiques et mythiques peintes sur toile, des troncs qui montent jusqu’au plafond, des arbres qui s’enfoncent profondément dans la terre… La Forêt du Palais des Beaux-Arts est belle et bien magique, mais aussi terriblement fragile. Une expo aussi délicate que l’écosystème qu’elle honore. Il y a même un peu de Leonard Cohen dedans, et ça prend au cœur.

La Forêt Magique au Palais des Beaux-Arts ouvrira ses branches ce vendredi 13 mai et le restera jusq’au 19 septembre. L’entrée sera gratuite ce samedi 14 mai, mais le reste du temps, elle sera payante (10, 8 ou 7 euros selon votre statut). On vous donne un petit site internet pour aller plus loin.

Serpent cosmique et animaux fantastiques

Non, on ne pas vous parler ici d’une certaine saga de films sur des magiciens londoniens, mais bien sur l’imagination sans limite de tous les artistes qui ont installé leurs œuvres à l’Hospice Comtesse. Les visiteurs et visiteuses sont accueilli·es dans la cour par deux serpents cosmiques d’origine brésilienne. Ils se dirigent ensuite dans la salle d’expo principale pour se retrouver face à un bestiaire chamanique parfaitement oufifiant.

On plonge droit dans le fantastique, dans la fusion entre l’homme et l’animal, dans la projection vers des mondes irréels ou lointains, où des créatures beaucoup trop réalistes piquent un roupillon ou nous toisent de toutes leurs plumes. Ici, on peut aussi participer à une vraie expérience sensorielle et psychédélique (une no go zone absolue pour les épileptiques et les cardiaques). On n’a pas l’habitude d’être dithyrambique, mais c’est une splendide expo.

Vous pourrez voir l’expo du 14 mai au 2 octobre. Le 14 mai, l’entrée sera gratuite, mais le reste de la saison sera payant (7€ ou 5€ selon votre statut). On vous laisse avec la page de l’Hospice Comtesse sur le site de la ville de Lille.

On va vous parler aussi des autres grands lieux très vite, promis. Et vous pouvez aller sur le site d’Utopia.