Urban Sketchers convie tout le monde à quatre jours de croquis dans Lille

Dans Chill, Culturons-nous, Lille

@Urban Sketchers Lille

Scroll par là

Avis aux amateurs et amatrices de croquis en tout genre. Du 3 au 6 juin, le collectif Urban Sketchers organise à Lille sa réunion nationale où il s’agira de flâner dans la rue, le long de circuits ou au gré du vent, pour dessiner. Un événement gratuit, sans inscription mais avec du talent à revendre.

S’asseoir paisiblement, sortir un carnet puis faire le vide. Visualiser une personne, un paysage ou une action et se concentrer dessus pour en coucher la réalité sur papier. Dessiner finalement. Les aficionados du croquis, occasionnel·les ou régulier·es, sont nombreux·ses et Urban Sketchers leur donne l’opportunité de se rassembler début juin, pendant quatre jours.

@Urban Sketchers Lille

Le mouvement est fondé en 2007 par l’illustrateur espagnol Gabriel Campanario. Ce n’est que sept ans plus tard, qu’Urban Sketchers débarque à Lille, sous l’impulsion d’Hélène Zeyer. La professeure d’arts plastiques, fan d’Hugo Pratt (Corto Maltese) et William Kentridge, porte haut les valeurs du collectif. “USK allie la pratique de croquer avec la dimension de partage, ce sont des rassemblements conviviaux.” Chaque année, la cellule française met en place une réunion nationale et en 2022 la rencontre est organisée à Lille par la dessinatrice et ses collègues.

USK Lille 2022

Il y aura des circuits à partir de vendredi après-midi, continue Hélène. Mais le départ officiel a lieu samedi matin.” L’événement commence par une photo de groupe à 9h15 et la remise d’un badge USK, en guise de “rituel“. Ensuite, Hahnemühle France, partenaire du projet, distribuera des kits aquarelle gratuits.

@Urban Sketchers Lille

Puis les cortèges essaimeront un peu partout. Six circuits, dont quatre à Lille intra-muros, ont été établis par l’équipe. Il est possible de les télécharger directement sur le site. Hélène précise : “C’est très informel. On part toutes et tous du même endroit puis on se sépare. Chaque personne peut s’arrêter où elle le souhaite, les points de vue sont totalement libres.” Les parcours ne sont que des repères. Sinon, on dessine uniquement ce que l’on voit, et non pas à partir de l’imagination.

À tout moment, on fait tamponner son dessin à la médiathèque Jean Lévy, où USK établira son QG de 10 heures à 19 heures. Rebelotte le dimanche. “On prévoit aussi une session bonus, lundi, pour les intéressé·es“, conclut Hélène. On vous laisse ici le programme complet. Une dernière chose : l’événement est gratuit et sans inscription.

Voilà le site pour finir. Ainsi que Facebook et Instagram.