L’épisode de pollution à l’ozone dans la région continue ce samedi

Dans Dans la rue, Lille, Santé !, Transport

© Patrick James / Archives La Voix du Nord

Scroll par là

Depuis jeudi, toute la région des Hauts-de-France en alerte sur persistance pour pollution à l’ozone. On ne dépasse pas (encore) le seuil d’alerte mais on dépassera celui recommandé pendant plus de deux jours. La préfecture a pris des mesures pour diminuer l’émission de polluants.

L’ozone se forme quand deux conditions sont réunies :

  • des polluants émis par le trafic automobile et les activités industrielles
  • un fort ensoleillement et de fortes températures

Leur association fait grimper le taux d’ozone dans l’air, assez pour que le seuil d’information et de recommandation pour ce polluant (180 µg/m3) soit dépassé pendant au moins deux jours. Ce qui enclenche directement l’alerte sur persistance de la part d’Atmo.

L’observatoire régional précise que cette formation d’ozone se fait par l’intermédiaire des polluants émis depuis notre propre région mais aussi venues d’ailleurs. Et que ce sont bien les fortes chaleurs attendues pour cette fin semaine qui font grimper les concentrations d’ozone dans l’atmosphère.

Il faut aussi noter que dans la métropole lilloise, le seuil d’information et de recommandation était déjà dépassé depuis ce mercredi. Mais finalement, pour ce jeudi, “les concentrations en ozone se situaient en dessous du seuil d’information et de recommandation en Hauts-de-France en raison de rupture d’ensoleillement limitant la formation de ce polluant photochimique“, ajoute Atmo.

Le soleil jouera moins à cache-cache ce vendredi et ce samedi où le mercure va dépasser les 30°C par chez nous. Conséquence, l’alerte pollution est maintenue au moins jusqu’à samedi. En sachant qu’en plus, “le vent de secteur sud entrainera l’arrivée de masses d’air chargé en ozone en provenance d’Ile-de-France pour ces deux journées“, précise l’observatoire.

Recommandations et mesures

Pour ce qui est des recommandations pour la population, Atmo explique qu’il est toujours recommandé d’aérer son domicile, même en cas de pic de pollution. Il faut simplement avoir en tête qu’il vaut mieux éviter les activités physiques et sportives intenses en extérieur. Pour les personnes à risques, évitez aussi de sortir en plein aprem’ quand l’ensoleillement est à son max.

La préfecture a de son côté émis des mesures de réduction des émissions de polluants tant que durera l’alerte. Sur, la vitesse est temporairement limitée :

  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h 
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de routes normalement limitées à 110 km/h 
  • à 80 km/h pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes.

Il est aussi demandé au secteur industriel de limiter les émissions de polluants précurseurs d’ozone.