Les glaces Loco Polo arrivent début juillet à deux pas de la rue de Béthune

Dans Food Porn, Lille

@Loco Polo

Scroll par là

L’été, le soleil, la chaleur… Forcément, les envies de fraîcheur se font sentir. Parmi tout le panel de solutions, il y a la glace. Ça tombe bien parce que les produits glacés en bâtonnets Loco Polo débarquent dès juillet, en plein centre de Lille. Barbara Boucif, entrepreneuse lilloise, tiendra la boutique.

La rue du Sec Arembault s’apprête à accueillir un nouveau glacier, juste à côté de Jeff de Bruges. C’est un établissement Loco Polo qui pose ses valises, son deuxième magasin en France, après celui de Bordeaux. Si la marque demeure méconnue dans le coin, sa gérante lilloise jouit d’une certaine notoriété. On connaît Barbara Boucif pour le Buzz, (pas l’Eclair) les boutiques de sneakers et fringues street wear.

J’avais besoin d’un nouveau souffle, explique-t-elle. Je suis allée au salon de la franchise en septembre et ça a été le coup de cœur.” D’un côté, la fibre entrepreneuriale l’anime. De l’autre, les souvenirs de son enfance l’habitent. “J’ai toujours aimé la glace. Gamine, j’essayais d’en gratter toujours plus.” Elle s’est donc jetée à corps perdu dans l’aventure. L’enseigne doit ouvrir pendant la première semaine de juillet.

Loco Polo, c’est quoi ?

L’histoire de Loco Polo a commencé avec deux amis d’enfance, originaires de Saint-Sébastien au Pays Basque espagnol. Après avoir baroudé chacun de leur côté, ils sont retournés dans leur ville natale en 2017, s’y sont retrouvés et ont lancé, dans la foulée, leur marque de glaces : Loco Polo. Leurs produits sont en bâtonnets pour une prise simple et efficace.

@Loco Polo

Chez Barbara, à Lille, il y aura 26 parfums, sans compter ceux d’été. La gamme s’étend du sorbet (orange, fraise…) à la crème glacée à base de pâte à tartiner, beurre de cacahuètes, gelée de fruits, etc. Une spéciale enrobée de gaufre débarquera incessamment sous peu. Sans oublier les cocktails glacés, les smoothies, les cheesecakes…

Enfin bref, un joyeux melting-pot de sucreries. Il faudra compter entre 3,50 et 4,50 euros le bâtonnet. Ajoutez à ça la possibilité de mettre des toppings au chocolat, aux bonbons, au biscuit et plus encore.

L’échoppe sera ouverte de 12 heures à 19 heures, du lundi au samedi. Pour en profiter, il suffira de se rendre dès le mois de juillet au 39 rue du Sec Arembault, une fois la vitrine installée et la boutique ouverte.

On vous donne les versions françaises du site web, de la page Facebook et du compte Instagram en attendant.