A Roubaix, La Piscine a lancé ses trois expositions de l’été

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Depuis le 25 juin, le musée roubaisien propose trois nouvelles expositions à découvrir cet été. Vous aurez le loisir d’observer une collection de peintures de Robert Lotiron, une série d’œuvres d’Henri Vergé-Sarrat et Rolande Déchorain. Puis vous terminerez sur la céramique sud-coréenne. Tout ça s’expose jusqu’au 4 septembre.

Comme chaque été, le musée La Piscine sort l’artillerie lourde. Et par “artillerie lourde“, on entend “plusieurs expositions conjointes“. Trois en l’occurrence :

  • Robert Lotiron : La poésie du quotidien
  • Vergé-Sarrat et Déchorain : Regards croisés
  • Couleurs cachées : céramique sud-coréenne contemporaine.
La Place aux chameaux à Biskra, Rolande Déchorain, 1920-1930

Chaque collection jouit d’une identité propre. La première s’attarde davantage sur des scènes journalières. La deuxième concerne les voyages en Afrique du Nord dans l’entre-deux-guerres. Enfin, la dernière montre quelques exemples actuels de l’art céramique en Corée.

Trois salles, trois ambiances

C’est dans la récente extension dédiée aux expos temporaires que les peintures d’un important paysagiste français du XXe, Robert Lotiron, se sont installées. On y aperçoit du grand format. “Mais ce qui fait son charme, selon moi, sont les petits formats”, assure Patrick Descamps, commissaire de l’exposition. Il met en avant la “rigueur des couleurs” de l’artiste : des tons doux, entre vert, rose et blanc pour les scénettes du quotidien, et des teintes plus grisées pour les ports et les quais de Seine. “Il les appréciait particulièrement“, ajoute le responsable.

Le Dimanche et Migneaux, Robert Lotiron, 1924

Dans l’allée qui borde le grand bassin, c’est une tout autre histoire. On a le droit à une collection croisée entre les anciens conjoints Henri Vergé-Sarrat et Rolande Déchorain. Vous y trouverez 66 œuvres du premier et 13 pour la deuxième. “On voit que Vergé-Sarrat est plus dans la recherche de motifs alors que la peinture de Déchorain est plus aboutie“, analyse la documentaliste Amandine Delcourt, en charge de cette deuxième exposition. Mais les deux cherchent le pittoresque caractéristique de leurs voyages en Afrique du Nord. L’expo est donc rangée par séjours, en zones géographiques.

Route du barrage dAssouan, Henri Vergé-Sarrat, 1930

Enfin, la céramique clôt le spectacle. Considérée comme un art majeur en Corée du Sud, le musée présente une sélection d’œuvres contemporaines réalisées grâce aux techniques traditionnelles. Il s’agit d’objets décoratifs à l’aspect parfois utilitaire. Vous observerez par exemple un bol un peu particulier ou un élégant vase.

Pour aller voir ça de vos propres yeux, c’est en ce moment et on vous rappelle que vous avez jusqu’au 4 septembre pour en profiter.

La Piscine se trouve au 23 rue de l’Espérance à Roubaix. Elle est ouverte du mardi au jeudi de 11 heures à 18 heures, le vendredi de 11 heures à 20 heures et le week-end de 13 heures à 18 heures. Comptez 11 euros (9 euros en tarif réduit) pour entrer et profiter de toutes les expositions. On vous laisse avec le site officiel, la page Facebook et le compte Instagram.