Avec le futur resto d’Electrico Urban Food, le Portugal s’invite un peu plus dans nos assiettes

Dans Food Porn
Scroll par là

En plus de son foodtruck et de son corner à Kitchen Market, le resto de grillades portugaises s’installe dans un local rien qu’à lui sur la rue de l’Hôpital militaire à Lille. En commençant mi-août par un slow-opening pour se laisser le temps de travailler la carte, qui s’annonce plus évolutive et plus fournie en spécialités.

Commençons par casser un cliché trop souvent entendu concernant la food portugaise : non, il n’y a pas que de la morue dans l’assiette. Et Christophe, le patron de l’Electrico Urban Food a bien l’intention d’aller plus loin dans la destruction de ce stéréotype. Il l’a déjà bien mis à terre avec les grillades de son foodtruck et de son corner au Kitchen Market. Mais le chef a bien l’intention de continuer à partager son amour pour la cuisine portugaise, avec son futur resto, rue de l’Hôpital militaire à Lille.

Immersion portugaise

Et pour le plus grand bonheur des gourmets, il y aura encore plus de plats typiques que sur la carte du kiosque. “On garde une carte centrale autour de la braise, mais on va la développer avec du poisson grillé, du poulpe, mais aussi de la salade de poulpe, des sandwichs francesinha, plus de planches à partager avec des produits de plusieurs régions du pays. La carte sera évolutive et dépendra des légumes de saison“, détaille Christophe.

Y compris au niveau des desserts avec par exemple des rabanadas (pain perdu avec de la cannelle et du Porto) ou encore les pasteis de nata. Le Portugal se retrouve même dans le verre, avec des bières produites par une micro-brasserie de Lisbonne et des vins portugais.

Bien sûr les pasteis (flans) seront aussi sur la carte. La base.

Je veux faire voyager les client·es dans mon pays d’origine, le temps d’un repas“, résume le Lillois de 34 ans. Avec ce qu’il y a dans la gamelle et dans le godet, mais pas que. La déco, les assiettes, la musique… L’immersion se veut totale. “Il y aura des fresques avec des carreaux fabriqués de manière traditionnelle par l’usine Viúva Lamego, continue Christophe. Et j’ai choisi une vaisselle typique mais moderne que je fais importer du pays.”

Des événements sont aussi à prévoir autour des us et coutumes portugaises. “J’ai enfin un endroit où je peux faire ce que je veux“, se réjouit Christophe, qui a bien l’intention de faire, entre autres, des soirées fado. “Ma grand-mère m’a élevé au Portugal pendant ma petite enfance, j’ai été marqué par cette culture et je veux partager les émotions qu’elle me provoque“, raconte-t-il.

Phase de test

En ce qui concerne l’ouverture du resto, Christophe souhaite commencer mi-août mais en soft-opening : “On va tester les recettes et ajuster le menu selon les retours des client·es“, explique o chefe qui prévoit une ouverture complète pour la Braderie. D’ici là, on peut quand même se régaler de ses churrascos dans son kiosque du Kitchen Market. Et bom apetite !

Plus d’infos à venir sur les comptes Facebook et Instagram d’Electrico Food Market