La nouvelle friperie Heyj s’est installée à deux pas du marché de Wazemmes

Dans C'est green, Chill, Lille
Scroll par là

Après avoir bossé dans le monde culturel pendant des années, Emmanuelle et Etienne sont tombés amoureux de Wazemmes et viennent d’ouvrir leur boutique rue Gambetta qui réunit leurs premières amours : le design et la fripe. Il y en a pour tous les sexes, pour toutes les tailles (ils mettent un point d’honneur à dénicher des grandes tailles), le tout dans un le style casual des années 80’s et 90’s.

Pas la peine de chercher une traduction pour Heyj, il n’y en a pas. Le nom de la nouvelle boutique rue Gambetta est née de l’imagination de ses deux gérant·es, Emmanuelle et Etienne. “On aimait l’interjection ‘Hey !’ et on y a rajouté une petite connotation nordique, explique le duo. On voulait surtout que ça reflète un endroit clair et chaleureux.”

La façon dont ils ont agencé leur nouvelle friperie avec une déco simple et contemporaine n’est pas le fruit du hasard pour ces deux professionnel·les de la muséographie. “On était scénographe et graphiste pour des expos dans les musées des grandes villes. C’est d’ailleurs en venant au musée de l’Hospice Comtesse qu’on est tombés amoureux de Lille“, se souvient Emmanuelle.

Avec une mère belge pour l’une et des racines dans le Pas-de-Calais pour l’autre, ils ont quitté sans regret la région parisienne et leurs jobs il y a un an. Ils ont ensuite eu le coup de cœur pour Wazemmes et y ont posé leurs valises avec pour objectif de ralentir… tout en se trouvant un nouveau défi. Et comme Etienne traîne dans les friperies depuis qu’il est ado, ils n’ont pas cherché longtemps.

Eighties and nineties

Chez eux, on retrouve essentiellement des vêtements des années 80’s et 90’s.On n’a pas forcément de pièces rares : on veut surtout proposer des vêtements avec de belles coupes qui mettent en valeur les gens”, continue Emmanuelle. “Des vêtements que les gens peuvent porter tous les jours sans que ça fasse pour autant vintage“, ajoute Etienne.

Les prix vont globalement de 7 à 39€, il y a des vêtements pour homme, femme et unisexes avec un portant spécial grandes tailles qui vont du 44 jusqu’à parfois du 52. “C’est un vrai enjeu les grandes tailles dans la fripe et on a déjà pas mal de demandes de clientes alors qu’on a ouvert en juillet.” Ils tentent donc à chaque fois d’en ramener le plus possible lors de leur virée mensuelle chez leur grossiste à Rouen.

On construit notre sélection avant de partir et on s’adapte une fois là-bas avec ce qu’on nous propose.” Ils prennent généralement au kilo avec parfois un peu de picking à la pièce. Une fois revenu·es à Lille, ils réaffinent leur sélection pour composer des petits ensembles et donner des idées d’outfits complets aux client·es. “Ici, on ne cherche pas forcément LA pièce mais on arrive avec l’esprit ouvert et, souvent, les gens butinent d’un portant à un autre“, explique Etienne.

Le seul accessoire qu’il propose en plus pour le moment sont des chaussures. Mais vous pouvez aussi craquer pour des pièces design soient conçues par Etienne lui même avec des coloquintes et de la récup’, soit par des designers du coin qui leur ont tapé dans l’œil. “En gros, chez nous, c’est 80% fripes et 20% design“, conclut Emmanuelle.

Attention, Heyj part en vacances à la fin de la semaine mais sera de retour dès le 24 août. Et elle est ouverte de 10 heures à 13h30 et de 14h30 à 19 heures du mardi au dimanche et de 10h30 à 14 heures le dimanche. pour l’adresse, ça se trouve précisément au 375 rue Gambetta et on vous quitte avec le compte Insta.