Un resto Gueuleton va ouvrir à Lille début 2023

Dans Food Porn, Lille

@Gueuleton

Scroll par là

Préparez vos estomacs, votre gosier et aussi votre bande de potes. D’ici la fin du premier trimestre 2023, Lille aura son resto Gueuleton, le 18e en France. Avec des plats d’antan, des produits du terroir, des viandes maturées, une grosse carte des vins et, surtout, un esprit de partage revendiqué. Le soir, oubliez le concept du entrée-plat-dessert : il y a 30 recettes à la carte et aucune ne se déguste en solo. C’est bon vous avez faim ?

Vous faites peut-être déjà partie des fans de la chaîne YouTube du Gueuleton aux 180 000 abonné·es. C’est de là qu’on les connaît perso. On suit depuis des années leur web série et autres vidéos où on découvre une troupe de bons vivants (et bonnes vivantes) se régaler autour de bons produits, de bonnes boissons et toujours en bonne compagnie.

L’aventure sur YouTube a démarré en 2012 et dès 2013, Vincent Bernard et Arthur Edange, chefs de Gueuleton, ont eu l’idée d’ouvrir leur premier resto à Agen. Avec bien entendu tout ce qu’ils aiment boire, manger et partager. Et puis il y a eu Royan, Pau, Nérac, Reims, Toulouse… Aujourd’hui, il existe plus d’une quinzaine de restos Gueuleton, surtout basés dans le sud-ouest. Et vous l’avez compris, Lille s’apprête à avoir le sien.

Ce sont deux gars d’ici et du monde la restauration qui se lancent dans l’aventure. Quentin et Martin ne se connaissaient pas il y a encore un an et demi. Mais chacun avait envie d’ouvrir ce resto à Lille et cherchait un associé. “C’est finalement les créateurs de Gueuleton qui nous ont filé les contacts de l’un et l’autre, raconte Martin. Ça a matché tout de suite et on cherche un local depuis.” Ils se sont montrés patients et viennent de récupérer les clefs de l’ancien restaurant Pure près de Cormontaigne (il vient tout juste de fermer).

Martin et Quentin devant le futur Gueuleton lillois. @Gueuleton

À boire, à manger, à partager

Les travaux vont démarrer très rapidement pour transformer ces 400m² en un temple de la gastronomie française. La salle principale, avec cuisine ouverte, pourra accueillir jusqu’à 70 personnes mais il y aura aussi une cave à vin et une pièce de 10 personnes qu’on pourra privatiser. Sans oublier la belle cour intérieur de 30 places où un gros brasero sera installé.

Passons au cœur de l’assiette. Enfin plutôt “des assiettes”. “Ici, le soir, on pourra faire ce qu’on appelle à proprement parler un véritable gueuleton, annonce Quentin. Il n’y a pas de plats individuels, tout est à partager. Et on déstructure complètement la carte : on peut commencer par une côte de veau, enchaîner avec des coquillettes au maroilles et finir avec une planche de charcut’ si on en a envie.

Au total, il y aura une trentaine de recettes à la carte, qui changera à chaque saison. Vous y retrouverez des recettes bien de chez nous et aussi pas mal du sud-ouest, forcément. “On va installer un grill basque dans la cuisine ouverte, continuent les deux gérants. Les viandes de race maturées auront une place de choix et on va pouvoir faire des découpes devant les client·es.”

Bière à picon

Une sommelière sera aussi là pour vous aider dans le choix des vins (il y aura plus de 200 références) ou de la bière (une vingtaine de réf’). “On aura également notre bière gueuleton brassée avec Motte-Cordonnier, tease le duo. Et sa particularité, c’est qu’elle fonctionne super bien avec le picon-bière.” Pas de doute, ils savent parler aux ch’ti·es, Quentin et Martin.

Pour un bon gueuleton du soir, comptez 45€/50€ par personne, boissons comprises. Si vous êtes plutôt du genre à aimer le traditionnel entrée-plat-dessert, rassurez vous : vous allez pouvoir retrouver cette formule le midi. “Ce sera toujours des bons petits plats simples et gourmands mais avec une carte réduite“, continue Quentin. Trois entrées, trois plats, trois desserts pour un repas complet autour de 25-30€.

On va s’arrêter là côté graille, vous devez déjà avoir bien faim. Dites vous juste qu’il va falloir encore attendre un peu : le resto n’ouvrira pas avant le premier trimestre 2023 et il se trouvera juste .

Pour continuer à saliver, c’est sur le compte Insta du resto.